La Journée mondiale de la sécurité des patients : Environ 7 000 nouveau-nés meurent chaque jour (OMS)

Ce vendredi 17 septembre 2021, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) célèbre la Journée Internationale de la sécurité des patients. C’est fois-ci, le thème retenu est « Soins maternels et néonatals sans risque ». Le Burkina Faso a participé à cette célébration à travers une cérémonie organisée par le ministère de la Santé. Pour Charlemagne Ouédraogo, ministre de la Santé, les acteurs doivent faire mettre en œuvre des mesures pour que les soins prodigués au couple mère enfant soient efficaces.

La 3ème Journée internationale de la sécurité des patients se célèbre ce 17 septembre 2021. C’est dans ce cadre que l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a exhorté toutes les parties concernées à « Agir maintenant pour un accouchement sûr et respectueux ! » sur le thème « Soins maternels et néonatals sans risque ». Pour se justifier, l’OMS a fait savoir que chaque jour, ce sont des centaines de mères et d’enfants qui perdent la vie.

« Environ 810 femmes meurent chaque jour de causes qui pourraient être évitées en lien avec la grossesse et l’accouchement. En outre, environ 7 000 nouveau-nés meurent chaque jour, soit 47 % de tous les décès d’enfants de moins de cinq ans. De plus, on compte quelque deux millions d’enfants mort-nés chaque année, dont plus de 40 % meurent pendant le travail », a détaillé l’institution mondiale en charge de la Santé.

Toutefois, l’OMS a fait savoir qu’il est possible d’éviter la plupart des mortinaissances et des décès maternels et néonatals, par une prestation de soins sûrs et de qualité assurée par des professionnels de santé qualifiés travaillant dans des environnements appropriés. « Cela ne pourra se faire qu’avec la collaboration de toutes les parties concernées et l’adoption d’approches globales et fondées sur les communautés pour les systèmes de santé. », a ajouté l’institution.

”La santé de la mère et du nouveau-né est d’une grande importance”

Le Burkina Faso s’est invité à la célébration de cette journée par une cérémonie organisée par le ministère de la Santé. Le ministre de la Santé, Charlemagne Ouédraogo, considère que la santé de la mère et du nouveau-né est d’une grande importance, car pour lui, elle est indicatrice de développement dans tous les pays du monde. « C’est pour cela que nous avons voulu célébrer cette journée et rappeler à l’ensemble de la communauté nationale et internationale qu’il est important d’investir dans la santé de la mère », a-t-il souligné.

Par conséquent il a appelé à ce que les acteurs fassent en sorte que l’ensemble des mesures qui sied pour que les soins qui sont offerts au couple mère enfant puissent être des soins efficaces.

En rappel, la Journée mondiale de la sécurité des patients a été instaurée à la 72eme Assemblée mondiale de la Santé, en mai 2019, avec l’adoption de la résolution WHA72.6 intitulée « Action mondiale pour la sécurité des patients ». Selon l’OMS, le but est de mieux faire comprendre ce sujet à l’échelle mondiale, de renforcer la participation du grand public à la sécurité des soins de santé et de promouvoir des mesures mondiales visant à améliorer la sécurité des patients et à réduire les conséquences néfastes pour eux.

Josué TIENDREBEOGO

Faso7

L’article La Journée mondiale de la sécurité des patients : Environ 7 000 nouveau-nés meurent chaque jour (OMS) est apparu en premier sur Faso7.

Comments

comments

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com