Burkina Faso : Après des concertations avec le gouvernement,  l’UNAPOL demande aux policiers de suspendre leurs mouvements d’humeur

Le 16 septembre 2021, dans un communiqué publié sur sa page Facebook, le syndicat de Police, l’Union police nationale (UNAPOL) faisait cas d’un mouvement d’humeur des policiers, pour diverses raisons. Un mouvement d’humeur qui a d’ailleurs conduit à des perturbations des services de la Police nationales. Les policiers ont protesté contre le refus « pour cause d’agenda politique » de réintégrer des camarades licenciés en 2019,  le mauvais traitement des troupes déployées au front, l’affectation d’éléments victimes de l’attaque du 21 juin 2021 à Guindebila au Centre-Nord « “malgré leur été psychologique déplorables », « la mauvaise gestion » du ministère de la sécurité, et enfin contre un « détournement d’armes destinée à l’usage de la Police Nationale ».

Ce 20 septembre 2021, dans un autre communiqué, l’UNAPOL a indiqué avoir eu des échanges avec le gouvernement Suite au mouvement d’humeur débuté depuis le 16 septembre 20201.  Le syndicat dit s’être accordé avec le gouvernement sur différents points à l’issue de leurs échanges. Il s’agit de : « l’effectivité de la réintégration des collègues licenciés en octobre 2019 »,  « le retour aux postes initiaux des éléments de la dernière équipe de Yirgou »« la reconnaissance de l’engagement de la police nationale dans la lutte contre le terrorisme et la grande criminalité », « l’engagement de la partie gouvernementale à redynamiser le ministère de la sécurité » et « la restitution des armes prélevées ».

Par conséquent, l’UNAPOL dit se porter garant pour  « plaider auprès de la troupe pour une suspension des mouvements » pour soulager les populations, et « inviter le commandement et la hiérarchie à savoir raison garder en se départissant de toutes velléités de représailles sur la Police ». Toutefois, le syndicat dit également se faire le devoir « d’aviser la troupe sur toute tentative de ralentir, retarder ou de saboter la mise en œuvre de ces accords ».

Tout en témoignant sa reconnaissance aux usagers de la police Nationale pour leurs messages de soutien à son endroit, l’UNAPOL salue la patience et l’indulgence de ces derniers et dit espérer compter sur eux pour la résolution des problèmes légitimes.

Edwige OUOBA (stagiaire)

Faso 7

L’article Burkina Faso : Après des concertations avec le gouvernement,  l’UNAPOL demande aux policiers de suspendre leurs mouvements d’humeur est apparu en premier sur Faso7.

Comments

comments

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com