Burkina Faso : L’Etat et le secteur privé réfléchissent ensemble sur la relance de l’économie

A Bobo-Dioulasso, ce 1er Octobre 2021, se tient la 4ème édition du Cadre de concertation et d’orientation pour le dialogue Etat/Secteur privé. Au cours de cette rencontre qui se veut un tremplin pour le secteur privé burkinabé, les participants échangeront sur le thème, « L’Accord de la Zone de Libre-échange continentale Africaine (ZLECAF) : défit et opportunités pour la transformation structurelle de l’économie burkinabè ». La rencontre se tient dans l’enceinte de la maison de la culture Anselme Titiama Sanon.

C’est un secret de polichinelle de dire que le COVID-19 a ébranlé le monde économique. Pour le chef du gouvernement burkinabè, cette rencontre est une occasion de rassurer les acteurs du secteur privé que son gouvernement entend poursuivre ses efforts d’accompagnement et de relance économique. Un autre contexte qui alimentera cette 4ème rencontre entre le gouvernement et ses partenaires du secteur privé est celui de la ZLECAF qui constitue d’ailleurs le point principal du thème central. En effet le gouvernement burkinabè comte tirer de la ZLECAF des gains importants pour l’économie du pays.

Parallèlement à la rencontre, divers stands ont été dressés dans l’enceinte de la maison de la culture. A l’intérieur de ces stands, ce sont plusieurs produits locaux qui sont exposés au grand bonheur des visiteurs. « La visite des stands nous a permis de voir la diversité et surtout la créativité des burkinabè », a déclaré le ministre de l’économie, des finances et du développement, Lassané Kaboré,  à l’issu de la visite desdits stands. Selon lui, c’est le fruit du dialogue institué avec le secteur privé car ce dialogue a permis une avancée significative nonobstant certaines difficultés a-t-il affirmé.

Au ministre de l’Industrie du Commerce et de l’Artisanat de souligner le rapport entre cette 4ème rencontre et le PNDS 2 qui vient d’être adopté. Il confie que l’axe 4 de ce PNDS 2 est consacré au renforcement des actions du secteur privé. Pour Harouna Kaboré, en rentrant dans ce vaste maché qu’est la ZLECAF, il faut y aller avec des entreprises compétitives capables d’apporter des réponses et des produits de qualité pour tout le monde. Pour lui, il est bon de renforcer le dialogue avec le secteur privé. A l’en croire, le secteur privé ne vient pas que pour poser des préoccupations, il apporte aussi des solutions.

De son côté, Lancina Diawara, Président de la chambre régionale de commerce des hauts-Bassins a tenu à saluer le sens d’écoute du gouvernement et sa disponibilité. « Nous sommes dans un dialogue dynamique qui tient compte des contextes et qui évolue au fil des ans » a-t-il affirmé.

Correspondant : la plume d’or  

Faso7       

L’article Burkina Faso : L’Etat et le secteur privé réfléchissent ensemble sur la relance de l’économie est apparu en premier sur Faso7.

Comments

comments

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com