Actualité

Cadre Partenarial « Eau et Assainissement » : Améliorer l’efficacité de l’aide

Le ministère de l’Eau et de l’Assainissement a tenu sa deuxième session ordinaire de l’année du Cadre Partenarial « Eau et Assainissement » (CaPa), le mardi 5 octobre 2021, à Ouagadougou.

Le gouvernement burki-nabè a instauré un cadre de dialogue sectoriel avec ses Partenaires techniques et financiers (PTF). A cet effet, le Ministère de l’eau et de l’assainissement (MEA) les a réunis autour de sa deuxième session ordinaire de l’année du Cadre partenarial « Eau et Assainissement » (CaPa), le mardi 5 octobre 2021, à Ouagadougou. Pour le Secrétaire général (SG) du MEA, Alassoun Sori, cette rencontre a pour but d’améliorer l’efficacité de l’aide dans le sous-secteur « Eau et Assainissement ».

Selon lui, cette session précède l’organisation du cadre sectoriel de dialogue et du groupe thématique national des programmes nationaux. « Nous abordons au cours de l’ensemble des sessions, les questions d’actualité qui concernent le secteur et aussi nous évoquons les textes règlementaires liés à l’assainissement des eaux usées et excrétas surtout l’assainissement autonome », a-t-il poursuivi. Il s’agit au cours de cette rencontre, a ajouté Alassoun Sori, de réfléchir à la création d’une agence dédiée à l’assainissement et l’hygiène publique qui est une reforme stratégique inscrite au niveau du PNDES 2.

Il va être aussi question, de l’avis du SG du MEA, de voir les conditions dans lesquelles le ministère va s’organiser pour participer à la table ronde des bailleurs de fonds du PNDES 2. Car, a-t-il soutenu, le domaine de l’assainissement accuse un retard par rapport aux autres indicateurs sociaux notamment l’eau potable et la santé. « Sur le plan national, nous sommes à 19% du taux d’accès à l’assainissement et près de 60% des populations en milieu rural n’ont pas accès aux latrines », a-t-il déploré.

Pour accélérer l’accès à l’assainissement, a souligné Alassoun Sori, il est nécessaire de s’appuyer sur l’approche de l’Assainis-sement total piloté par les communautés (ATPC) qui responsabilise les popula-tions sur les questions d’assainissement à travers des sensibilisations. Ce, a-t-il indiqué, afin que les communautés procèdent à la construction de leurs propres latrines. Le représentant du chef de file des PTF du groupe environnement, eau et assainissement, Ousmane Yaya Bocoum a, pour sa part, salué cette deuxième session du CaPa qui facilite les échanges autour des thématiques liées à l’as-sainissement.

« Nous pouvons mieux accorder une synergie d’action en vue d’accompa-gner de manière efficiente, la mise en œuvre des politiques et programmes du gouverne-ment dans le secteur de l’eau et de l’assainissement », a-t-il confié. La deuxième session ordinaire 2021 du CaPa vise, entre autres, l’appropriation de la définition et de la mise en œuvre des différents programmes du secteur « Eau et assainissement », l’amélioration du dialogue entre le gouvernement et les PTF pour atteindre les Objectifs de développement durable (ODD) à l’horizon 2030.

Justine MONNE (Stagiaire)

L’article Cadre Partenarial « Eau et Assainissement » : Améliorer l’efficacité de l’aide est apparu en premier sur Quotidien Sidwaya.

Comments

comments

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com