Actualité

Dr Djimé Adoum, Haut représentant de la coalition pour le Sahel : « Il faut consolider à la fois la situation sécuritaire et le développement »

Le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a reçu en audience, le Secrétaire exécutif du G5 Sahel, Eric Tiaré et le Haut représentant de la coalition pour le Sahel, Dr Adoum Djimé, le mardi 5 octobre 2021 à Ouagadougou.

A la suite de sa nomination en tant que Secrétaire exécutif du G5 Sahel, Eric Tiaré a entrepris une tournée auprès des chefs d’Etat de la région en vue de recevoir leurs conseils pour bien réussir sa mission. C’est dans ce cadre qu’il a été reçu en audience par le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, le mardi 5 octobre 2021 à Ouagadougou. «

Nous avons reçu ses orientations sur la manière dont nous devons travailler au niveau du secrétariat exécutif pour remplir la mission qui nous a été confiée qui est de lutter contre le terro-risme et de travailler pour le développement et le bien-être des populations du G5 Sahel », a-t-il confié à sa sortie d’audience.

En outre, il a indiqué que des opérations seront bientôt menées par la force conjointe afin de contrer la menace terroriste dans l’espace sous régional. « Il y a un plan d’opérations qui est prévu et un conseil de défense et de sécurité sera organisé afin d’examiner ce plan et voir dans quelles mesures les troupes pourront être réorganisées afin qu’elles soient plus opérationnelles », a-t-il indiqué.

Avant le secrétaire exécutif du G5 Sahel, le président du Faso s’est entretenu avec le Haut représentant de la coalition pour le Sahel, Dr Adoum Djimé. Un échange qui avait pour objectif principal selon le Dr Djimé, de déterminer l’état d’avancement de la feuille de route qui est issue du communiqué final de N’Djamena et qui devra orienter les actions de la coalition.

Prendre en compte les défis de la région

Le Haut représentant de la coalition pour le Sahel, Dr Adoum Djimé : « Nous avons échangé avec le président du Faso sur l’état d’avancement de la feuille de route de N’Djamena ».

A ses dires, cette feuille de route prend en compte les grands défis auxquels font face actuellement les pays du G5 Sahel. Elle comprend quatre piliers qui sont la lutte contre le terrorisme, la montée en puissance des forces armées nationales, le retour de l’Etat avec la fourniture de services et de biens dans les espaces libérés par les forces conjointes et le développement à long terme.

« Nous sommes unanimes sur le fait qu’il vaut la peine de consolider à la fois la situation sécuritaire et le développement pour qu’il n’y ait pas un qui soit contre l’autre ou vice versa. Si on s’attaque au pilier quatre qui est celui du développement en créant des richesses et de l’emploi, certainement nos jeunes ne vont pas devenir des terroristes contre nous », a-t-il estimé.

Il a, par ailleurs, insisté sur la nécessité que la feuille de route qui sera mise en place soit bien ficelée afin de prendre en compte les besoins essentiels des pays du G5 Sahel. Pour ce faire, il a noté qu’une table ronde sera organisée dans les deux prochains mois afin de produire un document final consensuel qui sera par la suite soumis aux partenaires techniques et financiers afin de solliciter leur engagement pour venir en aide au Sahel dont la situation est peu reluisante.

D’ores et déjà, il s’est dit convaincu de la disponibilité dont feront montre les Partenaires techniques et financiers afin de soutenir le pays des Hommes intègres et tous les autres pays membres du G5 Sahel.

Nadège YAMEOGO

L’article Dr Djimé Adoum, Haut représentant de la coalition pour le Sahel : « Il faut consolider à la fois la situation sécuritaire et le développement » est apparu en premier sur Quotidien Sidwaya.

Comments

comments

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com