Actualité

Burkina Faso : On préfère l’influence de la vérité au jeu de dupe des autorités

La mort a frappé encore à Yirgou, le lundi 4 octobre 2021. Et c’est le détachement militaire de cette localité qui a subi une attaque des groupes terroristes qui ont tué 14 soldats et blessés 7. Ce sont les faits rapportés par un communiqué, mais certaines sources font état d’importants dégâts matériels et de matériels emportés par les groupes terroristes. Malgré cette situation, certains membres du gouvernement continuent de canonner les burkinabè, de discours d’union pourtant les actes du gouvernement sur le terrain riment plus à une désunion. Allons-nous continuer à croire à ces discours sans conviction ?

À l’issue du conseil des ministres du mercredi 6 octobre 2021, lors du compte rendu, le ministre délégué de la défense, déclarait ceci ‘’il est difficile de vaincre le terrorisme si la Nation est divisée, si tout le monde ne parle pas d’une seule et même voix. Il faut que nous croyions fermement que nous pouvons inverser cette situation et retrouver une Nation réconciliée et prospère  ».

Dans ce discours, la sincérité est loin de ce qui se passe sur le terrain. Car c’est le sommet qui doit insuffler cet élan national. Pourtant au sommet, on continue de cacher la vérité aux burkinabè à travers des discours ampoulés sans vouloir mettre le matériel qu’il faut pour faire le travail.

À yirgou, dans le matériel que disposait le détachement, un des engins avait un problème de batterie et cela avait été signalé plusieurs fois. Mais rien n’a été fait jusqu’à ce que l’attaque ait lieu. Pire, ce gouvernement manque de détermination et de motivation pour galvaniser ceux qui sont toujours dans les rangs. Dans les grandes nations, un soldat tombé sous les couleurs nationales est célébré par le pays.

Et, la gestion posthume des soldats relève illico de la présidence. Il n’y a pas longtemps, la mort du soldat Français a mobilisé toute la France. Le traitement réservé aux soldats tués et leurs familles enseignent les vivants. Avec l’enterrement des braves soldats tués à Yirgou, on peut dire qu’il y a un grand fossé de ce qui est dit dans les discours et ce qui se passe sur le terrain.

Partant de ce constant, les autorités doivent plus agir afin de mieux motiver les combattants sur le terrain  et non se servir des discours. Or pour certaines cérémonies dont l’utilité reste à comprendre, on remarque la présence de certaines autorités parce qu’on prépare déjà les élections locales. Avec de tel comportement, ils veulent parler d’union avec le peuple.

Depuis l’arrivée au pouvoir du mouvement du peuple pour le progrès (MPP), on ne peut être que déçu par le comportement de certains hommes commis à de grandes tâches de responsabilité, au regard de la situation dans laquelle se trouve le pays. Souvent, lorsqu’on regarde certaines autorités, on est surpris par leur comportement en matière de responsabilités qu’ils doivent incarner au moment où ils avaient la main sur le cœur pour dire  justice et liberté au peuple.

Aujourd’hui, une partie du peuple qui avait placé son espoir à certains responsables semble être désillusionnée par leur jeu de cache-cache. La diminution du train de vie de l’État et les actes posés après quatre ans de gestion. La manifestation de la confiance du peuple vis-à-vis du contrat social semble avoir pris un grand coup. Certains de ces responsables, la main sur le cœur au moment des hymnes, avec cette hargne de respecter certaines valeurs humaines, ont viré de chemin et le grand danger réside dans les fausses satisfactions issues de ces discours.

Voulons-nous renouer avec les vieux démons de la politique pratiquée dans certaines contrées en Afrique ? Non, mais les actions sur le terrain risquent de replonger le pays dans des troubles, si l’on ne prend pas garde. Il est donc important, au regard de la situation actuelle du pays, de quitter dans certains discours. Au nom de l’union et de la réconciliation, les burkinabè ne peuvent pas aussi laisser des responsables de certaines carapaces détruire le pays avec plus de discours que d’actes pour sauver les burkinabè.      

L’article Burkina Faso : On préfère l’influence de la vérité au jeu de dupe des autorités est apparu en premier sur INFOH24 – Actualités et Infos au Burkina Faso et dans le monde.

Comments

comments

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com