Actualité

Burkina Faso: Pazaani, la voie non bitumée de tous les risques

« On glisse, on s’enfonce souvent et on peut tomber aussi. La boue salit nos habits et nos engins. Les accidents sont légions et les bagarres aussi. Il faut être courageux pour passer par ici la nuit», alerte Marc Zouré , riverain, lorsqu’on lui tend le micro pour partager son expérience de la quasi-impraticable voie de Pazaani.

Une voie de tous les risques…La boue, une voie toute moite et glissante, un sentier tortueux, des flaques d’eau, des riverains qui se plaignent, des usagers qui se chamaillent pour se frayer du chemin, des cailloux, des morceaux de bois, etc.

Tout sur ce passage inquiète et fait paniquer. Une voix dangereuse pour les usagers qui se forcent de créer des passages dans les recoins. Ils se feraient des chemins devant des concessions de gauche comme de droite. Il faut passer à tout prix, mais les traces de passage créent d’autres nids de poules. Une voix large, une voix sales, pourtant très pratiquée.

Cette voix est l’une des voix non bitumée des bidonvilles de Pazaani ( arrondissement 9 de Ouagadougou) qui continue de drainer du monde du jour comme de nuit. Une véritable préoccupation pour le trafic de tout genre qui doit faire des vas et viens, du matin au soir. « Il faut tout faire pour se sauver de ce bourbier, sinon tu es foutu», ironise Aliou Naaba, un routier.

Une route oubliée logée au coeur des taudis, qui crée son nid de problème, outre les vices sociaux qui sévissent dans les bidonvilles de Pazaani.

L’article Burkina Faso: Pazaani, la voie non bitumée de tous les risques est apparu en premier sur INFOH24 – Actualités et Infos au Burkina Faso et dans le monde.

Comments

comments

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com