Economie

Ministère de l’Économie et des finances : Les acteurs en pourparlers pour le financement du PNDES II

La conférence internationale pour la mobilisation des ressources additionnelles au financement du Programme national de développement économique et social ( PNDES II) se tiendra les 2 et 3 décembre 2021 à Bruxelles, en Belgique.

En prélude à ce sommet, le ministère de l’Économie et des finances organise, les 12 et 13 octobre 2021 à Ouagadougou, un cadre d’échanges avec les partenaires techniques et financiers (PTF). L’objectif de cette rencontre est de faire découvrir aux différents partenaires, le contenu du PNDES II d’une part, et d’autre part, leur présenter le processus et les actions en cours.

> C’est l’annonce faite par le ministre délégué à l’économie, aux finances et au développement chargé de budget, Edith Clémence Yaka au cours de cette rencontre.
Selon ses dires, plus de 5 000 milliards de francs CFA du PNDES seront utilisés pour les investissements dans les secteurs d’appui à la production, dans les secteurs sociaux (la santé, l’eau et l’assainissement, l’éducation…).

Edith Clémence Yaka, ministre délégué à l’économie, aux finances et au développement chargé de budget

Cela, dit-elle, va permettre d’assurer une posture de dynamisation locale, de transformation structurelle de l’économie en passant par la transformation industrielle afin de promouvoir des emplois décents, de créer des conditions d’amélioration de la vie des jeunes, des femmes et de l’ensemble des acteurs économiques.

Quant aux partenaires, ils ont souligné l’importance de la décentralisation fiscale afin que les collectivités territoriales puissent bénéficier de ces ressources. Aussi, examinant le contexte sécuritaire dégradé au Burkina Faso, ils ont souhaité que la mise en œuvre du PNDES II soit rapide pour faire face au défi sécuritaire. Pour finir, le représentant de l’Union européenne, Wolfram Vetter, a exprimé l’engagement de son institution à accompagner et à soutenir le gouvernement burkinabè pour la mobilisation des fonds.

Wolfram Vetter, ambassadeur de l’Union européenne au Burkina Faso

L’objectif global du PNDES II pour la période 2021- 2025 vise à « rétablir la sécurité et la paix, à renforcer la résilience de la nation et à transformer en profondeur l’économie burkinabè afin de générer une croissance forte, inclusive et durable. »
En rappel, l’Etat burkinabè va contribuer à 63% de ressources propres au coût total du PNDES qui est de 19 030,70 milliards de francs CFA. La mobilisation des ressources extérieures sera de 28% du coût total du PNDES II, soit 5.000 milliards de francs CFA. Pour collecter cette somme, le gouvernement a jugé utile d’organiser une table ronde avec les différentes parties à Bruxelles, en Belgique, en décembre prochain.

Dofinitta Augustin Khan
Lefaso.net

Comments

comments

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com