Burkina Faso : Course-poursuite ce samedi au siège du CDP

Une réunion du Bureau exécutif national du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) a été interrompue ce samedi 16 octobre 2021 par des manifestants, au siège du parti à Ouagadougou.

« Ce que les militants demandent, c’est que Eddie Komboïgo laisse la présidence, parce que Eddie Komboïgo est du MPP. On ne veut plus de Eddie. Vous avez vu, il était hier au mémorial Thomas Sankara. Il a vendu le CDP », a lâché un manifestant sous le couvert de l’anonymat.

Mais selon Adama Tiendrebéogo dit Colonel, secrétaire national chargé de la mobilisation des jeunes, Eddie Komboïgo, président du parti, veut « absolument » sanctionner des militants suite à l’incident survenu à la conférence de presse du 23 septembre 2021. Au cours de cette conférence, des jeunes du CDP s’étaient opposés à la lecture de la déclaration.

A écouter Adama Tiendrébéogo, malgré les recommandations d’une commission créée pour la circonstance, Eddie Komboïgo veut sanctionner trois militants dont Adama Tiendrebeogo, Abdoul Karim Bagagnan et Ghislain Konseiga.

Le Bureau exécutif national, selon Adama Tiendrebéogo s’est réuni ce samedi 16 octobre 2021 pour adopter des sanctions d’où le mécontentement de certains militants qui ont été dispersés à coup de gaz lacrymogènes par des éléments de la Police.

Plus d’informations dans quelques instants

L’article Burkina Faso : Course-poursuite ce samedi au siège du CDP est apparu en premier sur Faso7.

Comments

comments

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com