Actualité

An VII de l’insurrection populaire : L’hommage du président Roch Kaboré aux héros nationaux

Le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a rendu hommage, le dimanche 31 octobre 2021, à Ouagadougou, aux 45 héros tombés, lors de l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 et du coup d’Etat du 16 septembre 2015.

La commémoration de l’An VII de l’Insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 et du putsch manqué du 16 septembre 2015, le dimanche 31 octobre 2021 à Ouagadougou, s’est voulue sobre au regard du contexte national difficile. Le cérémonial a débuté avec le retentissement de la sirène à 10 heures, suivi du dépôt de gerbe de fleurs par le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, au monument des Héros nationaux à Ouagadougou.

« C’est une journée historique parce que les combats des 30 et 31 octobre 2014 visaient à éviter la patrimonialisation du pouvoir », a déclaré, le chef de l’Etat, Roch Kaboré, après le dépôt de gerbe de fleurs. A en croire, le chef de l’Etat, l’engagement et la détermination du peuple burkinabè ont été un facteur essentiel dans cette résistance. Ce qu’on doit retenir de la célébration de ces martyrs, a-t-il précisé, est que « quand le peuple burkinabè se met debout, c’est pour des causes qui intéressent son avenir ».

De ce fait, il a appelé à l’union des fils et filles pour que la démocratie soit « recentrée »,

La cérémonie commémorative s’est déroulée en présence des membres du gouvernement…

afin que désormais chacun sache qu’il a deux mandats à faire. « Il n’y a personne d’indispensable et cela doit être bien retenu par tous », a-t-il averti. A l’entendre, le combat pour la démocratie a eu des progrès au niveau constitutionnel qui vont permettre d’aller au référendum. Il a invité les Burkinabè à se battre pour des causes qui en valent la peine pour le pays.

Car, aux dires du chef de l’Etat, aujourd’hui il s’agit de l’hommage aux martyrs de l’insurrection, mais il faut se souvenir aussi de tous ceux qui sont tombés dans la lutte contre le terrorisme. « C’est un combat qui est nécessaire et ces personnes doivent être dans nos pensées. Notre hymne national le dit, beaucoup vont flancher, d’autres vont résister mais la victoire est au bout», a-t-il relevé.

Cri du cœur des parents des victimes

Le président de l’Union des familles des martyrs de l’insurrection populaire, Victor Pouhaloulabou, a salué le peuple burkinabè pour cette marque de reconnaissance à l’endroit des martyrs.

Cependant, a-t-il fait savoir, sept ans après les évènements, il y a des insuffisances quant

…et des représentants des familles des victimes.

à la prise en charge des ayants droit des victimes, en termes de santé, d’éducation, des enfants et d’alimentation. Sans occulter les efforts consentis par le gouvernement, il a estimé que « beaucoup » reste à faire. « Nous demandons que tous les dossiers soient bien traités avant la fin de l’année », a indiqué, M.Pouhaloulabou.

La cérémonie pour rappeler la mémoire des martyrs est à saluer, mais une autre est la prise en charge des victimes, a-t-il dit. Il a également souhaité que justice soit rendue aux martyrs, tout en regrettant un éventuel jugement par contumace de l’ancien président, Blaise Compaoré, en exil en Côte d’Ivoire, depuis 2014. « Il faut que le président du Faso fasse tout pour qu’on l’amène », a-t-il appelé. Tout en souhaitant prompt rétablissement aux blessés, le président du Faso a rassuré aux parents des victimes que des actions sont en cours avec l’ensemble des associations afin de finaliser les points en instance.

Aly SAWADOGO

L’article An VII de l’insurrection populaire : L’hommage du président Roch Kaboré aux héros nationaux est apparu en premier sur Quotidien Sidwaya.

Comments

comments

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com