Actualité

Contribution de la culture au développement : Des chargés culturels formés

Le ministère de la Culture, des Arts et du Tourisme a organisé, les 27 et 28 octobre 2021 à Koudougou, un atelier de formation des chargés culturels provinciaux et communaux de la région du Centre-Ouest.

Les acteurs culturels provinciaux et communaux de la région du Centre-Ouest se sont réunis, les 27 et 28 octobre 2021 à Koudougou, pour un atelier de formation sur la contribution de la culture au développement. La cérémonie marquant l’ouverture des travaux a eu lieu, le mercredi 27 octobre 2021 dans la cité du Cavalier rouge.

Elle a été présidée par le conseiller technique chargé des questions culturelles et touristiques, Patrice Tamini, représentant le gouverneur du Centre-Ouest. Selon lui, l’objectif de cet atelier était de renforcer les capacités des chargés culturels provinciaux et communaux de la région en matière de prise en charge de la compétence culturelle transférée, de former les acteurs en matière de planification de l’action culturelle, de décentralisation culturelle et développement, de recherche de partenariat et de mobilisa-tion de financement.

De l’avis du directeur de la coordination des projets /programmes au ministère de la Culture, des Arts et du Tourisme, Jérôme Zoungrana, cet atelier de Koudougou a permis aux participants d’être outillés et de pouvoir maîtriser la planification culturelle et aussi maîtriser le guide d’élaboration des politiques culturelles au niveau local. Il a été également question, a-t-il poursuivi, de maîtriser à la fois les techniques de recherche des partenaires et la règlementa-tion en matière de décentralisa-tion culturelle.

Selon lui, ces résultats mis ensemble permettront de renforcer la décentralisation culturelle. A écouter le directeur régional de la Culture, des Arts et du Tourisme du Centre-Ouest, Fousseni Mien, la formation a été initiée à partir d’un constat. Depuis 2005, un référentiel a été élaboré à savoir, le code général des collectivités territoriales qui consacre le transfert aux communes d’un certain nombre de compétences. Au nombre de ces compétences, il y a le volet de la culture et du tourisme qui a été pris en compte. Cet environnement, favorable aux collectivités territoriales pour faire de la culture le socle du dévelop-pement socio-culturel et économique, est malheureusement, a-t-il regretté, confronté à des difficultés telles l’élaboration et la mise en œuvre des projets et programmes.

« Partant de ce constat, nous avons essayé de faire un diagnostic et jugé bon de miser sur le renforcement des capacités des personnes ressources, au sein des collectivités territoriales que sont les chargés culturels et aussi les élus locaux », a-t-il déclaré. Ce principe sous-entend la prise en compte de la décentralisation dans la stratégie de développement des domaines de la culture et du tourisme, l’implication toute particulière des autorités locales et des populations dans la gestion, la protection et la promotion du patrimoine touristique. Un des objectifs spécifiques de cette stratégie est de renforcer le processus de décentralisation. Selon le représentant des participants, Dema Bado de la commune de Godyr, cette formation de deux jours leur a permis d’acquérir des connais-sances concernant la place de la culture au Burkina Faso, le financement des projets et le partenariat avec les collectivités territoriales.

Honorine NIKIEMA (Stagiaire)

L’article Contribution de la culture au développement : Des chargés culturels formés est apparu en premier sur Quotidien Sidwaya.

Comments

comments

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com