Coopération : Le directeur Afrique de l’AFD en visite à Ouagadougou

Le directeur du département Afrique de l’Agence française de développement (AFD), Christian Yoka, en visite a Ouagadougou, a échangé avec des responsables de certains médias publics et privés au cours d’un déjeuner ce 30 octobre 2021.

Pour Christian Yoka, s’il a choisi de visiter le Burkina Faso, c’est parce que le « Pays des Hommes intègres » comme d’autres pays du Sahel sont des endroits où sont concentrés la majorité des interventions de l’AFD. « Je me rends au Burkina Faso pour constater de la manière que s’exécute nos projets », a-t-il laissé entendre.

Lors de son séjour à Ouagadougou, le premier responsable du département Afrique de l’AFD, dit avoir rencontré le Premier ministre Christophe Dabiré avec qui il a échangé sur les priorités du Burkina Faso en matière de développement. Il s’agit entre autres de la question de l’emploi des jeunes, la question de l’agriculture, celle de l’eau et de l’assainissement, celle liée à l’énergie, ainsi que la question du développement urbain. En plus du Premier ministre, Christian Yoka dit avoir rencontré d’autres membres du gouvernement ainsi que des parlementaires, des responsables du secteur privé et des leaders de la société civile.

Cette visite de Christian Yoka était l’occasion pour lui de voir la réalisation des projets financés par l’AFD au Burkina Faso. C’est dans ce cadre qu’en compagnie du maire de la commune de Ouagadougou, il dit avoir visité, la gare routière « Ouaga inter » rhabillée grâce au financement de l’ADF, et des voiries à l’arrondissement n°6 de Ouagadougou. Par ailleurs, le directeur Afrique de l’AFD dit avoir visité la centrale solaire de Zagtouli, dont la construction a été cofinancée par L’AFD.

La réussite de l’aide dépend de la bonne gouvernance

L’AFD intervient au Burkina Faso dans le cadre de la prise en charge des personnes déplacées internes. En effet, en plus de répondre au besoin humanitaire, l’Agence française de développement travaille à faciliter la rescolarisation des élèves déplacés internes. Cette intervention de l’AFD se fait par exemple en construisant des salles de classe dans les zones abritant des déplacés internes. Christian Yoka a d’ailleurs indiqué avoir visité à Kaya, des salles de classe construites par l’AFD afin de faciliter la scolarisation des élèves déplacés internes.

Décriée de plus en plus par la jeunesse africaine comme étant un moyen d’assujettissement sans réel impact sur le développement des pays africains, Christian Yoka, a tenu à clarifier le rôle de l’aide au développement. « L’aide n’a pas la prétention à elle seule de résoudre les problèmes d’un pays qu’il s’agisse du Burkina ou de tout autre pays. L’aide est une contribution. Nous parlons d’ailleurs de moins en moins d’aide, nous parlons d’investissement solidaire. Il ne faut pas oublier qu’à travers nos interventions, nous faisons acte de solidarité. Les financements que nous apportons ont une seule finalité, c’est d’investir dans l’avenir », s’est-il exprimé.

Pour terminer, le directeur du département Afrique de l’Agence française de développement a indiqué que la réussite de l’aide dépend de certains facteurs fondamentaux dont la bonne gouvernance.

Faso7

L’article Coopération : Le directeur Afrique de l’AFD en visite à Ouagadougou est apparu en premier sur Faso7.

Comments

comments

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com