Fondation Karanta : les experts en ligne,  pour une meilleure promotion de l’AENF

La Ministre de l’Education Nationale du Mali, Vice-présidente du conseil de Fondation de Karanta, Mme SIDIBE Dédéou OUSMANE a présidé le  jeudi 28 octobre 2021 à Bamako l’Atelier sous régional de renforcement des capacités des journalistes et communicants pour une meilleure prise en compte de l’Alphabétisation  et de l’Education Non formelle (AENF) dans les médias. Cette rencontre virtuelle, 2e  du genre,  a vu la participation des Directeurs des services d’alphabétisation et d’éducation non formelle , les Responsables de communication, les journalistes et communicants ainsi que les experts représentant le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, la Guinée, du Niger, du Sénégal et le Mali.

Pour la promotion de l’AENF dans les Etats respectifs, mais aussi pour une meilleure visibilité des actions de la Fondation Karanta dans l’ espace sous-régional, les journalistes communicants ainsi que les experts représentant les dits pays étaient tous en ligne.

Pendant plus d’une heure d’horloge, ces experts ainsi que les  femmes et hommes de médias de l’espace se sont appropriés les enjeux et les défis liés à l’AENF, mais aussi les différents types d’initiatives en matière d’alphabétisation et d’éducation non formelle en particulier les classes passerelles. Aussi, ayant été outillés sur les meilleures pratiques journalistiques pour sensibiliser sur la problématique de l’AENF , ils ont pris l’engagement de s’impliquer suffisamment dans la promotion de l’AENF à travers leurs articles et productions.

De l’avis de madame Hourétou DIALLO DIALLO Administratrice de la Fondation Karanta,  l’Afrique Subsaharienne  totalise  le nombre d’adolescents non scolarisés le plus élevé avec 32 millions sur les 59 millions d’enfants hors système scolaire (UNESCO 2019).

Dans les pays membres de la Fondation Karanta le taux d’alphabétisation se situe entre 50,42% et 28, 40% avec une prédominance des hommes sur les femmes et une disparité prononcée entre zones urbaines(64%à 58%) et zones rurales(26% â 21%).

Afin de renverser cette tendance des actions sont menées et cette  session de renforcement  s’inscrit dans cette dynamique.

Une présentation de la Fondation Karanta et ses différentes offres éducatives en matière d’alphabétisation et d’éducation non formelle des États membres de la dite Fondation a été les temps forts de cette session.

Madame SIDIBÉ Dédéou OUSMANE reste convaincue que cette session permettra de consolider davantage l’adhésion de tous aux actions déployées par les différents pays pour gagner le combat contre l’analphabétisme et le sous développement.   

Adama SAWADOGO

L’article Fondation Karanta : les experts en ligne,  pour une meilleure promotion de l’AENF est apparu en premier sur Faso7.

Comments

comments

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com