Actualité

Insécurité au Sahel : Une dizaine de personnes tuées et quatre autres enlevées

Dans la matinée du lundi 1er novembre 2021, une dizaine de personnes ont été tuées et quatre autres enlevées par des Hommes armés non identifiés (HANI) dans la commune de Markoye, localité située à une quarantaine de km de Gorom-Gorom, chef-lieu de la province de l’Oudalan.

Très tôt dans la matinée du lundi 1er novembre 2021, les populations de Dambam, village situé à une dizaine de km de Markoye ont été la cible d’une attaque perpétrée par des Hommes armés non identifiés (HANI). Ces populations, avec des moyens de déplacement divers, soit à pied, soit en tricycle, ou encore en charrettes avec traction animale, se rendaient au marché hebdomadaire de Markoye qui se tient chaque lundi pour y vendre leurs animaux et acheter des denrées de premières nécessités.

Malheureusement, une dizaine de ces infortunés n’arriveront jamais à Markoye parce qu’ils ont été assassinés par des HANI qui ont également enlevé quatre personnes et emporté des animaux. En rappel, la commune de Markoye qui est à 16 km de la frontière du Niger et une quarantaine de km de Gorom-Gorom, chef-lieu de la province de l’Oudalan, a subi à plusieurs reprises des attaques des groupes armés. Toujours dans l’Oudalan, le corps sans vie d’un ressortissant de Korizéna, localité située à 25 km de la commune urbaine de Gorom-Gorom a été retrouvé ce lundi 1er novembre 2021.

Le défunt était un professeur de mathématiques en formation à Koudougou et qui devrait débuter un stage en janvier prochain. A en croire une source, il avait quitté à moto, Dori, chef-lieu de la province du Séno et de la région du Sahel, le samedi 30 octobre dernier dans la matinée sans jamais arriver à Korizéna située à une quarantaine de km. Pendant trois jours, ses proches n’avaient aucune nouvelle de lui, jusqu’à ce lundi 1er novembre vers 11 heures où son corps sans vie a été découvert.

Dans la province du Séno, précisément, à 4 km du péage à l’entrée de Dori, des individus armés non identifiés ont attaqué deux camions nigériens qui ont quitté Ouagadougou pour le Niger, le dimanche 31 octobre 2021 peu avant 17 heures. En effet, une source sécuritaire a confié que les hommes armés qui régnaient en maîtres sur cette partie de la RN 03 ont tenté en vain d’immobiliser lesdits camions.

Le premier a forcé le passage sans problème. Quant au second, lorsqu’il a voulu emboîter le pas de son compatriote, il a été blessé par les tirs des hommes armés. Malgré sa blessure, le chauffeur a pu conduire son camion jusqu’au poste de contrôle de la police avant d’être évacué au Centre hospitalier régional (CHR) de Dori pour être pris en charge. Sur le même axe à savoir la RN 03 reliant Ouagadougou à Dori, en passant par Kaya, l’on est sans nouvelle d’un assistant des douanes.

Selon des sources concordantes, l’assistant des douanes en service à Seytenga à quelques encablures du Niger, a quitté Ouagadougou le dimanche 31 octobre vers 10 heures avec son véhicule personnel de couleur bleu pour son poste en passant par Dori. Au moment où nous tracions ces lignes, ses proches n’ont aucune nouvelle de lui, pire il est injoignable sur ses téléphones portables.

Sidgomde

L’article Insécurité au Sahel : Une dizaine de personnes tuées et quatre autres enlevées est apparu en premier sur Quotidien Sidwaya.

Comments

comments

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com