Economie

Construction d’infrastructures marchandes à Yimdi : Les acteurs locaux et les partenaires financiers techniques échangent sur les modalités

Les acteurs locaux de la commune de Tanghin Dasssouri (Ouagadougou), la société immobilière NIPAD-SA et ses partenaires financiers tiennent, les 5 et 6 novembre 2021 au sein de la mairie de ladite commune, un forum. Cette initiative, doublement innovante et anticipative, vise à renforcer la résilience des populations sur les questions de développement économique local inclusif et soutenu au Burkina Faso.

La commune de Tanghin Dassouri, le chef de Yimdi et la population manifestent un intérêt considérable pour la mise en place d’infrastructures marchandes de renommée sur le site de Yimdi. En effet, ces infrastructures marchandes constituent aussi une innovation en ce sens qu’elles permettront aux collectivités territoriales de percevoir des taxes et autres frais de location qui constitueront des ressources financières additionnelles dans leur budget pour assurer, entre autres, les frais de fonctionnement et d’entretien courant de ces infrastructures.

Ce forum, premier du genre dans la région du Centre et précisément dans la commune de Tanghin Dassouri, va permettra aux acteurs locaux et aux partenaires financiers et techniques de définir clairement les outils et les moyens qu’il faut aux communes pour être plus performantes. Durant 48 heures, les participants auront à mener une réflexion approfondie et transversale sur les initiatives locales à implémenter.

Participants

Car tous sont d’avis que la privatisation des investissements au niveau municipal nécessite une vision d’ensemble actualisée et exhaustive de l’existant.
Pour le haut-commissaire de la commune de Tanghin Dasssouri, Boureima Sawadogo, ce forum constitue une plateforme et une occasion qui permettra aux principaux acteurs du développement local, c’est-à-dire les acteurs municipaux et les gestionnaires des infrastructures marchandes (collectivités territoriales et services techniques déconcentrés, commerçants, forces vives….) de jouer leurs rôles en matière de choix et d’orientation pour la réalisation ou la réhabilitation des infrastructures.

Pour clore ses propos, il a, au nom de la localité adressé ses remerciements à la société NIPAD-SA. « nous remercions et encourageons la société immobilière NIPAD-SA qui nous offre là, une tribune pour repenser à la création d’activités génératrices de revenus avec pour effet la réduction de la pauvreté et l’amélioration des conditions de vie des populations à la base. Nous remercions également la coordination nationale de la Coopération suisse pour la sollicitude et l’intérêt apporté au développement local. »

El-Aldji Alassane Tiemtoré, maire de la commune de Tanghin Dasssouri

Union des cœurs et adhésion de tous

Ce projet est le bienvenu, selon le maire de la commune. Pour lui, il constitue une source de développement pour la localité et ses environnants en ce sens que ces actions vont produire des revenus au profit de la population locale, ce qui va améliorer leurs conditions de vie. « Au cours de cette rencontre, nous examinerons ensemble la faisabilité de sa mise en œuvre », dit-il. Aussi, a-t-il précisé « nous discuterons sur les modalités de reversement des fonds à la commune pour sa bonne marche ».

A l’entendre, pour l’aboutissement de ce projet, il faut « jouer la balle » avec tout le monde, car, dit-il, « nous avons besoin de l’union des cœurs des uns et des autres ». Pour y arriver, El Hadj Alassane Tiemtoré promet de multiplier les sensibilisations auprès de la communauté de Tanghin Dasssouri.

Laurent Guigma, président de la société immobilière NIPAD-SA

Eviter un développement sous forme de « pantalon sauté »

La construction d’infrastructures marchandes dans la commune de Tanghin Dasssouri s’inscrit aussi dans le cadre du renforcement de la cohésion sociale, de la lutte contre l’insécurité et de la création de nombreux emplois pour les populations locales. C’est ce que pense du reste le président de la société immobilière NIPAD-SA, Laurent Guigma.

Pendant ces séances, ladite société qui aura la responsabilité de construire ces infrastructures marchandes, va communiquer les avantages de ce projet pour les riverains et au-delà, la ville de Ouagadougou et le Faso tout entier.

Au terme de ces échanges, si les résultats sont concluants à chaque niveau, la société immobilière NIPAD-SA va, avec l’appui financier des partenaires (Essakane, Banque of Africa …), s’engager pour la réalisation des travaux. Laurent Guigma a aussi soutenu, « pour ne pas créer « un développement sous forme de pantalon sauté », il faut associer tous les acteurs d’où l’intérêt de cette rencontre. Toutes les compétences sont présentes ». A l’en croire, tout est parti d’eux (les populations locales). « Nous avons eu beaucoup d’échanges avec le chef du village et si l’idée est adoptée, nous pourrons vulgariser pour d’autres communes du Burkina Faso » a-t-il conclu.

D.A.K
Lefaso.net

Comments

comments

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com