La chronique judiciaire du samedi : A la barre pour avoir menacé la maîtresse de son mari

Les circonstances de la vie ont entrainé une épouse devant le tribunal avec le statut d’accusé pour avoir menacé l’amante de son mari.

G.F est mariée religieusement à DF, son mari. Ils ont eu ensemble un enfant. Malheureusement, elle ne filait pas le coton de la parfaite entente avec sa belle-mère. C’est ainsi que T.H s’est incrustée et est devenue l’amante de son époux, au grand dam de G.F.

«T.H sortait avec mon mari. Je lui ai dit de ne pas briser mon foyer. Elle venait à notre cour, causait avec la maman de mon mari. Et si je prépare à chaque fois, la maman de mon mari ne mangeait pas car on ne s’entendait pas. T.H  insiste et continue toujours à courtiser mon mari », explique-t-elle à la barre.

De guerre lasse, elle finit par téléphoner à sa rivale. « C’est ce qui a entraîné notre dispute juste qu’à s’insulter au téléphone », dit-elle au juge.

De son côté, T.H ne nie pas les faits. Elle avoue avoir une histoire d’amour avec le mari de G.F.  « Effectivement je sortais avec son mari. Un jour son mari disait qu’il y avait de petits problèmes en famille. C’est ainsi que G.F  m’appela puis me demander à savoir pourquoi je continue à fréquenter son mari sachant qu’elle m’a avertie. Je lui ai répondu en disant que je suis enceinte de son mari. On s’est insulté au téléphone », raconte-t-elle.

C’est sur ces entrefaites qu’elle a porté plainte. Et le mari dans tout ça ? Il répond qu’il a juste essayé de jouer les médiateurs.

Le procureur a qualifié les actes de G.F de « menace sous condition » et a requis une peine d’emprisonnement de 24 mois et une amende de 2 millions de FCFA, le tout assorti de sursis. Le tribunal a suivi la réquisition du parquet.

Faso7

L’article La chronique judiciaire du samedi : A la barre pour avoir menacé la maîtresse de son mari est apparu en premier sur Faso7.

Comments

comments

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com