Actualité

Attaque terroriste sur l’axe Dori-Essakane : les 7 policiers reposent au cimetière de Boassa

Les éléments du Groupement des compagnies républicaines de sécurité de Dori (GCRS-Dori), qui sont tombés dans la matinée du vendredi 12 novembre 2021 sur l’axe Dori-Essakane ont été inhumés le lundi 15 novembre 2021 à Ouagadougou, au cimetière municipal de Boassa.

Il était 15 heures à Boassa à la sortie- ouest de Ouagadougou, sous un soleil de plomb et dans une atmosphère de tristesse que les parents, amis et frères d’armes des sept policiers tombés lors de l’attaque terroriste sur l’axe Dori-Essakane leur ont rendu un dernier hommage. C’était dans l’après-midi du lundi 15 novembre 2021 que la hiérarchie policière a procédé à l’inhumation des éléments du Groupement des compagnies républicaines de sécurité de Dori (GCRS-Dori), ayant perdu la vie le vendredi 12 novembre 2021 sur l’axe Dori-Essakane. Pour l’un des frères d’arme des disparus, le lieutenant Lassina Borro, c’est au cours d’une mission de sécurisation sur l’axe Dori-Essakane que les éléments du GCRS-Dori ont été la cible d’une attaque d’individus armés au niveau du pont d’Alkoma, dans la province du Séno.

« Ils ont défendu vaillamment leur position, mais malheureusement, l’ennemi a eu raison d’eux. Nos collègues sont tombés les armes à la main, laissant derrière eux, police, parents et amis inconsolables » a-t-il souligné. Le Directeur général de la police nationale, Jean Bosco Kiénou, au nom du ministre de la Sécurité, a rendu un hommage à ces « fils de la nation morts pour la patrie ». Les 7 policiers tombés ont été décorés à titre posthume de la médaille d’honneur de la police avant d’être inhumés. Ce sont des parents sans voix et effondrés sous le poids de la douleur qui ont fait adieu à ces vaillants hommes. Pour les amis des victimes à l’image de Boukary Zongo, cette séparation est vraiment brutale et vivre dorénavant avec leurs souvenirs sera un fardeau. « Nous sommes fiers du combat qu’ils ont mené et prierons pour que leurs âmes reposent en paix. Toute séparation est difficile, certains laissent derrière eux des veuves et des orphelins et c’est désolant ! » a-t-il laissé entendre. Les prières adressées aux disparus ont été le dernier acte marquant la fin de cette « triste » journée.

Crépin OUEDRAOGO

L’article Attaque terroriste sur l’axe Dori-Essakane : les 7 policiers reposent au cimetière de Boassa est apparu en premier sur Quotidien Sidwaya.

Comments

comments

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com