Actualité

Burkina Faso : La photographie comme outil pour redorer l’image du pays

Le festival rencontre internationale de la photographie de Ouagadougou ou Focal d’Afrique a refermé ses portes ce lundi 15 novembre 2021 avec la soirée de remise de prix.

Débuté le 10 novembre 2021, le festival rencontre internationale de la photographie de Ouagadougou couramment appelé ‘’Focal d’Afrique’’ a pris fin dans la soirée de ce lundi 15 novembre 2021. Sixième édition du genre, le Focal d’Afrique est un cadre de formation des jeunes à la photographie, des expositions photos, une rue photographique, un espace de rencontres professionnelles et des concours photos.

« La photographie, outil de résilience du secteur touristique face aux crises sécuritaires et sanitaires » est le thème retenu pour cette 6e édition de Focal d’Afrique. Il s’agit de contribuer à relancer et promouvoir le secteur du tourisme dans un contexte marqué par la double crise sécuritaire et sanitaire. L’objectif de Focal d’Afrique, c’est aussi d’inciter les jeunes à s’intéresser davantage à la photographie qui peut être un métier à part entière.

Les trois lauréats en prix officiels et leurs trophées accompagnés du promoteur @InfoH24

Les meilleures photos ont été primées lors de la soirée de remise des prix. Au total 16 personnes ont été formées sur les techniques de base de la photographie. Au niveau de l’exposition 72 œuvres ont été exposées et ont drainé selon le promoteur plus de 300 visiteurs durant les cinq jours soit en moyenne 60 visiteurs par jours.

Issa Compaoré, vainqueur du focal d’or avec son trophée @InfoH24

10 œuvres ont été sélectionnées pour la compétition officielle et trois d’entre elles ont été primées. D’abord des trophées d’hommage ont été décernés aux photographes disparus à l’image d’Etienne Kafando ancien photographe aux Editions Le Pays qui a reçu un focal d’hommage à titre posthume. Des trophées d’honneur (focal d’honneur) ont été remis aux photographes qui se sont battus pour l’émergence de la photographie. Des prix spéciaux ont également été décernés à plusieurs lauréats pour leurs œuvres.

Ibrahim Nikièma dit Paparazzi, promoteur de Focal d’Afrique @InfoH24

En compétition officielle du Focal d’Afrique 2021, c’est Issa Compaoré avec son œuvre ‘’le baobab de Toumousséni’’ qui est sacré focal d’or 2021. Il est suivi par Claude Yabré avec son œuvre ‘’le troupeau d’éléphants’’. Pour Claude Yabré, son objectif est de vendre l’image et faire la promotion du Burkina Faso à travers la photographie. Il invite par ailleurs les jeunes à participer au Focal d’Afrique et à s’intéresser à la photographie.

Les jeunes formés en photographie avec leurs attestations @InfoH24

Tiadana Couldiati avec son œuvre ‘’Les masques sacrés de Diapaga’’ remporte le focal de bronze avec notamment une histoire particulière. Tiadana Couldiati ancien otage des groupes terroristes a été enlevé après être allé faire ces photos. Dépouillé de tous ses biens et gardé pendant 5 jours selon ses dires, il a eu la chance d’avoir gardé sa carte mémoire étant pleine dans sa poche. Une histoire méconnue du jury et une œuvre qui lui a valu le focal de bronze.

Les participants à cette soirée de remise des prix @InfoH24

Le promoteur Ibrahim Nikièma dit Paparazzi s’est réjoui de l’organisation de Focal d’Afrique 2021. Tout en reconnaissant qu’il y a énormément de difficultés dans l’organisation de cet évènement, il appelle les partenaires notamment le ministère de la jeunesse et de la promotion de l’entrepreneuriat des jeunes à soutenir cette initiative afin de la faire grandir davantage car au-delà de l’aspect culturel, la photographie contribue à la création d’emplois. Il dit faire la formation des jeunes en photographie, son cheval de bataille afin d’assurer la relève.

L’article Burkina Faso : La photographie comme outil pour redorer l’image du pays est apparu en premier sur INFOH24 – Actualités et Infos au Burkina Faso et dans le monde.

Comments

comments

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com