Insécurité : « La patrie et la mort vivent au front et non pas à Ouagadougou » (Idrissa Nogo)

Le Mouvement des Peuples Citoyens (MPC) a tenu une conférence de presse ce mercredi 17 novembre 2021 à Ouagadougou.  Le mouvement exige du gouvernement, ‘’la création d’une Cour martiale pour juger les terroristes et leurs supplétifs locaux’’.

Selon le coordinateur national du MPC, Idrissa Nogo, le gouvernement burkinabè doit sortir de sa  »frilosité politique ». Il a également exigé la création d’une Cour martiale pour juger les terroristes. « Le MPC exige la création diligente d’une Cour martiale exclusivement constituée de militaires pour juger les terroristes et leurs supplétifs locaux », a-t-il exhorté

Par ailleurs, le coordonnateur national du mouvement s’est insurgé contre l’attitude de certains Burkinabè. « Le MPC connait des Burkinabè bien identifiés assis à Ouagadougou qui s’étouffent dans leur alcool, se trémoussent devant les femmes et chantent hypocritement  »La patrie ou la mort, nous vaincrons ! ». La patrie et la mort vivent au front et non pas à Ouagadougou », a-t-il laissé entendre.

Plus d’informations à venir

L’article Insécurité : « La patrie et la mort vivent au front et non pas à Ouagadougou » (Idrissa Nogo) est apparu en premier sur Faso7.

Comments

comments

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com