Actualité

Crises dans les universités publiques : Un forum national pour trouver un « remède »

Le Conseil économique et social (CES) a organisé, du 15 au 17 novembre 2021 à Ouahigouya, un forum national sous le thème : « Crises universitaires du Burkina Faso : causes, impact, gestion et prévention ».

Malgré l’amélioration de l’offre infrastructurelle, des conditions de vie et de travail des enseignants- chercheurs et la déconcentration de l’université dans les régions, les crises persistent dans les universités publiques du Burkina. C’est fort de ce constat que le Conseil économique et social (CES) a organisé un forum national, du 15 au 17 novembre 2021 à Ouahigouya. Un cadre qui a réuni tous les acteurs du monde universitaire pour échanger sur le thème : « Crises universitaires du Burkina Faso : causes, impact, gestion et prévention ».

Il s’est agi pour la structure, selon le président du CES, Bonaventure Dim-Songdo Ouédraogo, d’apporter sa contribution à la résolution de la problématique des crises qui minent les universités. « Par ce forum, le CES a créé un cadre de réflexions et d’échanges avec tous les acteurs du monde universitaire. Ceci a permis de dégager des pistes de solutions à même de redonner à ces temples du savoir leur lustre d’antan », a-t-il expliqué. Pour lui, l’enseignement est le creuset de tout et la force d’une nation repose sur la qualité de ses ressources humaines.

Durant trois jours, les acteurs du monde…

C’est pourquoi, il faut avoir des universités fortes et stables afin qu’on puisse produire en qualité et en nombre, des compétences qui soient à même de booster le développement du pays à tous les niveaux, a-t-il dit. « Nous pensons que les questions de nos universités et des enseignements ne sont pas des questions de second plan, si nous voulons que le pays progresse alors, il faut investir dans les universités, dans les ressources humaines.

Car, ce sont elles qui vont nous permettre d’avoir toutes les compétences pour faire face à toutes les questions récurrentes et actuelles parce qu’en toute chose, on a besoin d’hommes formés et compétents », a soutenu le président. Au terme des travaux, les participants au forum ont formulé 15 recommandations. Il s’agit, entre autres, d’augmenter le budget de l’enseignement supérieur et de la recherche à la hauteur des ambitions politiques et pédagogiques, de dynamiser les cadres de dialogue existants au sein des universités et des institutions supérieures de recherche, de renforcer le contrôle de l’exécution des marchés publics et sanctionner en cas de mauvaise exécution, de former les enseignants- chercheurs aux nouvelles méthodes pédagogiques d’enseignement et d’évaluation des connaissances et de prendre en compte les personnes handicapées dans les offres de services universitaires.

Le président du CES a rassuré que sa structure va veiller à la mise en œuvre effective de ces recommandations. Pour le participant, Pr Abdoulaye Ouédraogo, ce forum a été d’un grand apport, car il a permis non seulement d’échanger entre les acteurs concernés, de se comprendre, mais surtout d’exposer les véritables problèmes qui minent les universités. « Et nous attendons la mise en œuvre de nos recommandations », a-t-il ajouté.

Fleur BIRBA

[email protected]

L’article Crises dans les universités publiques : Un forum national pour trouver un « remède » est apparu en premier sur Quotidien Sidwaya.

Comments

comments

Articles similaires

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com