Actualité

Burkina Faso : Un symposium panafricain pour réfléchir sur la sauvegarde de l’environnement

Le ministre de l’environnement, de l’économie verte et du changement climatique a lancé ce vendredi 19 novembre 2021 à Ouagadougou, le symposium panafricain sur les sauvegardes environnementales et sociales. Plusieurs panels sur la sauvegarde de l’environnement seront animés au cours de ce symposium.

Les questions environnementales et sociales constituent aujourd’hui des exigences internationales et nationales et, le non-respect des mesures de sauvegardes peut générer des implications notables. Il est de plus en plus fréquent que des projets soient suspendus ou bloqués pendant plusieurs mois pour non-respect des mesures de sauvegardes environnementales. Une situation qui occasionne des retards dans la conduite des activités et par ricochet affecte les performances de mise en œuvre et l’atteinte des résultats des différents projets de développement.

C’est dans le but de remédier à ce fléau que se tient ce présent symposium qui regroupe plus de 200 participants issus d’une vingtaine de pays d’Afrique. Première édition du genre, le symposium panafricain des sauvegardes environnementales et sociales se tient en présentiel et en ligne.

« Sauvegardes environnementale et sociale dans un contexte de changements climatiques et de crise sécuritaire : quelles contributions ? ». C’est autour de ce thème que se tient donc la première édition du symposium panafricain sur les sauvegardes environnementales et sociales.

Les participants au symposium @InfoH24

Selon les organisateurs de cette rencontre d’échanges, l’appropriation du concept de sauvegardes environnementales et sociales devient un impératif pour les Etats afin de favoriser une meilleure réussite des projets de développement.

Pour eux, les sauvegardes environnementales et sociales visent à éviter, minimiser, atténuer et ou compenser les impacts environnementaux et sociaux négatifs des projets et programmes. Elles permettent donc de s’assurer que les impacts environnementaux et sociaux durant les phases du projet soient évalués de façon appropriée.

Le présent symposium se veut donc être un cadre d’échanges et de partage pour identifier les difficultés dans la mise en œuvre des mesures de sauvegardes, de formuler des solutions et définir des critères de convergence des différents acteurs.

Aymar Kaboré, président de la famille sauvegarde environnementale et sociale @InfoH24

Pour Aymar Kaboré président de la famille sauvegarde environnementale et sociale, structure initiatrice du symposium, il s’agit de réunir les acteurs intervenant dans le domaine de l’environnement afin de faire des propositions et des orientations concrètes à même de rendre plus opérationnels les différents projets de développement dans les pays africains. Il espère qu’au sortir de ce symposium panafricain, des conclusions et recommandations pertinentes seront faites afin de booster les projets de développement et d’interpeller les décideurs politiques sur la nécessité des sauvegardes environnementales et sociales.

Siméon Sawadogo, ministre de l’environnement @InfoH24

Siméon Sawadogo, ministre de l’environnement, de l’économie verte et du changement climatique de retour de Glasgow en Ecosse où il a pris part à la Cop 26 sur les changements climatiques a tenu à patronner ce présent symposium panafricain. Pour Siméon Sawadogo, ce symposium vise à dégager des solutions idoines visant une meilleure prise en compte des aspects environnementaux dans l’élaboration et la mise en œuvre  des différents projets de développement. Il se dit confiant que des propositions de belle facture seront mises à disposition des décideurs.

La photo de famille @InfoH24

 Il a également rappelé la nécessité de protéger l’environnement et la planète. « Nous n’avons pas d’autre choix que préserver notre planète car il n’y a pas de plan B », a-t-il déclaré en paraphrasant le président du Faso Rock Marc Christian. Pour lui, grâce aux efforts du gouvernement à travers l’agence nationale des évaluations environnementales et sociales, tout projet a l’obligation de faire une évaluation environnementale avant sa mise en œuvre au Burkina Faso.

L’article Burkina Faso : Un symposium panafricain pour réfléchir sur la sauvegarde de l’environnement est apparu en premier sur INFOH24 – Actualités et Infos au Burkina Faso et dans le monde.

Comments

comments

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com