« Chômage technique » pour des Burkinabè après la coupure de la connexion mobile

Les Burkinabè font face à une coupure de la connexion Internet mobile depuis le 20 Novembre 2021. 48 heures après, aucune communication officielle n’a émané du gouvernement ni des compagnies de téléphonie mobile. Ce lundi 22 novembre 2021, une équipe de Faso7 a tendu le micro à des Ouagalais.

Depuis le samedi 20 novembre 2021, de nombreux Burkinabè sont coupés du monde virtuel. L’une des conséquences est que  des activités sont à l’arrêt. Ce lundi 22 novembre 2021, des Ouagalais se sont confiés à Faso7. Pour Mr Neya, trader de profession, la coupure de la connexion mobile n’est pas de nature à faciliter son travail. « Franchement, ils ont mal fait. Sans la connexion, je ne peux pas trader. La foudre s’est abattue sur moi avec cette coupure de connexion », a-t-il- expliqué

A l’Université Joseph Ki-Zerbo, des étudiants sont également mécontents. C’est le cas de cette étudiante en master qui a requis l’anonymat. Elle regrette cette situation. « Déjà, on a du mal à finir les cours et il y a coupure de connexion. Comment nous allons faire pour suivre les cours étant donné que les cours sont en ligne ? », déplore-t-elle.

Lire aussi Burkina Faso : Internet coupé depuis ce dimanche

Ils sont aussi nombreux ces Burkinabè qui usent des réseaux sociaux pour faire des affaires. Amazone Rachou est l’une de ces personnes. Vendeuse de couscous et de haricot, la jeune dame trouve également cette situation déplorable pour les commerçants. Le manque de connexion « ralentit le marché. C’est un chômage technique. J’ai un stock de couscous qui est rentré hier. Comment je vais me débrouiller ? Ce n’est pas du tout intéressant », a-t-elle fait savoir

Si certaines personnes ont exprimé leur mécontentement suite à cette coupure, ce n’est pas le cas pour tout le monde. Zakaria Tiemtoré, parent d’élève, estime que cela va stopper certains mauvaises habitudes des enfants. « Je ne suis pas du tout content. Mais une chose est sûre, cela va permettre aux enfants qui étaient accros au téléphone de laisser tomber leurs histoires de connexion, et de jeux en ligne un tant soit peu », a-t-il- déclaré.

Selon les données de janvier 2020 de Hootsuite et ses partenaires sur le digital et les médias sociaux au Burkina Faso, il ressort que 99% des accès sur les médias sociaux se font via un téléphone portable.

Quant au trafic web (médias sociaux, mais aussi les navigations sur les différents sites : médias en ligne, formations, éducations, institutions publiques et privées, Blog), 73,8% des connexions se font via les téléphones portables, contre 25% des connexions via les ordinateurs.

A noter que cette coupure d’Internet intervient au moment où la tension sociale et politique s’est exacerbée au Burkina Faso en raison de la situation sécuritaire qui se dégrade chaque jour un peu plus. Des populations se sont mobilisées à Bobo-Dioulasso, Ouagadougou et Kaya pour stopper un convoi militaire français, le soupçonnant de livrer des armes aux groupes terroristes. 

Flora YOUNGA (Stagiaire)

Faso7

L’article « Chômage technique » pour des Burkinabè après la coupure de la connexion mobile est apparu en premier sur Faso7.

Comments

comments

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com