Actualité

Elections de novembre 2020 : l’Observatoire burkinabè des médias présente son rapport

L’Observation burkinabè des médias (OBM) organise, du 18 au 20 novembre 2021 à Ouagadougou, un atelier de restitution sur l’observation de 12 médias, lors des campagnes électorales présidentielle et les législatives de novembre 2020.

L’objectif global de l’Observatoire burkinabè des médias (OBM) est de promouvoir le respect des règles de l’éthique et de la déontologie par les journalistes dans l’exercice de leur métier. Conformément à cet objectif, l’OBM a entrepris d’observer 12 médias burkinabè sur le respect des fondamentaux de la profession et les principes du traitement de l’information lors des campagnes électorales législatives et présidentielle de novembre 2020. Ainsi, à l’issue de cette observation, l’OBM a produit un rapport détaillé dont la restitution se déroule du 18 au 20 novembre 2021 à Ouagadougou. Pour le secrétaire général de l’OBM, Evariste Arsène Kaboré, l’objectif de l’atelier est de discuter de la problématique de la qualité de l’information diffusée par les journalistes et les professionnels des médias en période électorale. Il a ajouté qu’il a pour but de dégager des propositions en termes de conseils pour les médias et les journalistes dans le traitement efficient de l’information et de la communication.

« La vision majeure est l’amélioration de l’observation de l’information et de la communication par l’OBM pendant les campagnes électorales au Burkina Faso », a-t-il expliqué. La cérémonie a été présidée par le secrétaire général du ministère de la Communication et des Relations avec le Parlement, Rabankhi Abou-Bâkr Zida. Il a exprimé sa satisfaction de présider cet atelier de restitution. Il a souhaité que les journalistes travaillent de manière professionnelle en respectant les règles d’éthique et de déontologie. Car, à son avis, les élections sont une période de tension où la moindre virgule mal placée ou le moindre mot mal choisi peut susciter parfois des réactions inattendues. Il a dit que cette activité de l’OBM réconforte, en ce sens que l’auto- régulation est un mode d’appui au professionnalisme et l’observation des règles techniques et morales du journalisme professionnel. Aussi, a-t-il souhaité que les journalistes travaillent en toute conscience sans être des relais des messages des terroristes. En plus, selon lui, il faut éviter de donner des informations qui peuvent servir aux terroristes ou mettre la vie des otages en danger.

Evariste YODA

L’article Elections de novembre 2020 : l’Observatoire burkinabè des médias présente son rapport est apparu en premier sur Quotidien Sidwaya.

Comments

comments

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com