Burkina Faso : Le processus de labélisation du «poulet bicyclette» se poursuit

Les acteurs de la filière volaille du Burkina Faso se sont retrouvés ce mercredi 1er décembre 2021 en atelier pour la validation des instruments techniques de labélisation du poulet local communément appelé « poulet bicyclette ». De par cette labellisation, les acteurs du domaine comptent accroitre la valeur ajoutée du poulet burkinabè afin qu’il soit plus compétitif sur le marché régional et international.

Réunis en atelier ce mercredi 1er décembre 2021, les acteurs du domaine de la volaille et des responsables du ministère des ressources animales et halieutiques se sont penchés sur les instruments qui permettront de réglementer les caractéristiques du poulet bicyclette. Selon les premiers acteurs du domaine, la labellisation du poulet local va permettre à l’Etat de créer des emplois et d’avoir une ressource supplémentaire de taxes.

Pour les acteurs de la filière, elle va permettre de lutter contre la contrefaçon, de différencier le poulet local burkinabè sur les marchés régionaux et internationaux. Aux consommateurs, elle sera un moyen d’identification du poulet  local sur le marché et un moyen de traçabilité.

Lire Burkina Faso : Le « poulet bicyclette » en passe d’être labellisé

Issa Sawadogo, le directeur général des productions animales et halieutiques, a fait savoir que cette labellisation a pour but de donner plus de valeur au poulet local. « Même au delà des pays voisins, on parle des poulets bicyclettes, mais ça reste un langage du commun des mortels alors qu’avec le label, c’est une marque qui donne de la valeur au poulet bicyclette au lieu qu’on reste sous ce langage  quotidien et populaire. Ça donne une reconnaissance au  poulet local », a-t-il indiqué.

Pour Boureima Sawadogo, le président de la filière volaille, cette labellisation sera d’une grande satisfaction dans la mesure où c’est l’un des produits les plus prisés au niveau de la volaille. Pour lui, il y a bel et bien des avantages dans la réussite de leurs  exploitations.

« En labélisant ce produit, nous, les acteurs, on pourrait le vendre à un prix beaucoup plus rémunérateur. Ça nous permettra d’améliorer nos revenus. Cette labellisation, ce n’est pas un changement profond de la manière dont nous élevons, mais c’est surtout essayer de définir ensemble un itinéraire technique qui soit le plus sain possible qui permet de mettre à la disposition des consommateurs, des poulets sains, de qualité, qui respecte un certain nombre de règles d’où cette d’adhésion », soutient-il.

Les caractéristiques du poulet bicyclette seront définies lors de cet atelier – © Faso7

Il dit espérer qu’avec ce processus de labellisation, les éleveurs de volaille de chair reviendront à celui du poulet local. Il faut rappeler que selon les estimations, environ 50 000 têtes de poulets sont consommées par jour à Ouagadougou.

Joël THIOMBIANO (stagiaire)

Faso7

L’article Burkina Faso : Le processus de labélisation du «poulet bicyclette» se poursuit est apparu en premier sur Faso7.

Comments

comments

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com