Actualité

Lutte contre le terrorisme : Le ministre Koné échange avec les Koglweogos, les Dozos…

Le ministère de la Sécurité a organisé, une conférence nationale sur la contribution des Initiatives locales de sécurité (ILS) à la lutte contre l’insécurité au Burkina Faso, le lundi 6 décembre 2021 à Ouagadougou.

Quelle peut être la contribution des Initiatives locales de sécurité (ILS) à la lutte contre l’insécurité au Burkina Faso ? La question était au centre d’une conférence nationale organisée par le ministère de la Sécurité, le lundi 6 décembre 2021 à Ouagadougou et qui a regroupé des membres des ILS venus des 45 provinces du pays.

Aux dires du ministre de la Sécurité, Maxime Koné, cette conférence a pour objectif de dynamiser et de mieux organiser la participation communautaire dans la lutte active contre le terrorisme. Pour ce faire, la journée a été consacrée, a-t-il dit à des échanges entre les participants afin de trouver les meilleurs moyens de collaboration entre les acteurs étatiques et les ILS.

« Nous avons aussi pris la journée pour parler de la situation sécuritaire au niveau national, des difficultés vécues sur le terrain, des particularités dans chaque région, des efforts fournis par chaque acteur et des succès sur lesquels nous nous appuierons pour faire des propositions de solutions et des recommandations indispensables au retour de la tranquillité dans les villages », a indiqué le ministre.

Pour lui, l’importance des Koglweogo, des Dozo et des Rugga dans le dispositif de sécurisation du pays n’est plus à démontrer. Il s’est dit convaincu que cette conférence va permettre d’engager une nouvelle stratégie de sécurisation des villes et villages afin de faciliter le quotidien des populations. Dans cette stratégie, a-t-il fait savoir, la contribution des ILS est inscrite en bonne place.

« Au gouvernement, nous travaillons à améliorer votre collaboration avec les services de l’Etat et les collectivités territoriales sur le terrain afin de vous permettre de contribuer de façon plus cohérente au rétablissement de la sécurité au sein de nos vaillantes populations », leur a-t-il dit.

Un engagement patriotique

Le ministre de la Sécurité, Maxime Koné aux…

Il a par ailleurs saisi cette opportunité pour transmettre les félicitations du gouvernement à l’ensemble des ILS pour le travail inestimable qu’ils abattent déjà au quotidien dans la guerre contre les ennemis du peuple.

Pour lui, les efforts fournis chaque jour sur le terrain par les ILS traduisent un engagement patriotique historique que leurs enfants et arrière enfants seront fiers d’évoquer dans le futur. « Vous êtes aux côtés de nos FDS, des exemples d’engagement et de dévouement pour la nation et cela force l’admiration. Depuis un certain temps vous perdez parfois des combattants dans cette guerre contre le terrorisme mais malgré tout vous demeurez toujours mobilisés.

Notre pays a de la chance de vous avoir et de pouvoir compter sur vous », leur a-t-il confié. Maxime Koné les a par ailleurs invités à saisir cette occasion pour faire des propositions concrètes qui vont permettre d’engranger des victoires significatives sur le terrorisme au Burkina Faso. Pour sa part, il s’est engagé à travailler afin de trouver des solutions à leurs préoccupations de sorte à leur permettre de contribuer plus efficacement à la lutte contre l’obscurantisme.

Il a en outre traduit sa reconnaissance aux partenaires techniques et financiers et notamment au Fonds des Nations unies pour le développement (PNUD) pour son accompagnement financier qui a permis la tenue de cette rencontre. Un accompagnement justifié selon le représentant résident du PNUD, Mathieu Ciowela, par le fait que la paix constitue une condition indispensable au développement de toute nation. « La paix, la sécurité et le développement sont inséparables. Sans paix, les communautés ne peuvent pas préparer leur avenir.

Sans développement et sans des conditions de vie dignes pour chaque homme et femme, la paix et la sécurité resteront toujours faibles », a-t-il souligné. Il a donc rassuré le gouvernement de la disponibilité du PNUD à l’accompagner dans sa volonté de faire du Burkina Faso un pays paisible où les différentes communautés vivent en bonne intelligence.

Nadège YAMEOGO

L’article Lutte contre le terrorisme : Le ministre Koné échange avec les Koglweogos, les Dozos… est apparu en premier sur Quotidien Sidwaya.

Comments

comments

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com