Actualité

Suspension du congrès du CDP : La conséquence d’une décision de justice

Le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) a animé, le lundi 6 décembre 2021, à Ouagadougou, un point de presse pour expliquer les raisons de la suspension de son VIIIe congrès ordinaire qui devait se tenir les 4 et 5 décembre 2021.

Le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) s’est expliqué sur les motifs de la suspension de son VIIIe congrès ordinaire qui devait se tenir, les 4 et 5 décembre 2021. Selon le président du Comité national d’organisation (CNO) du congrès et par ailleurs premier vice-président du CDP, Achille Tapsoba, qui a animé un point de presse, le lundi 6 décembre 2021, à Ouagadougou, cette suspension est liée à une décision de justice ayant sommé l’ex-parti au pouvoir de suspendre la tenue de cette instance.

A l’en croire, le CDP a été assigné en justice par quelques vice-présidents, le secrétaire général et le secrétaire en charge des élus nationaux dans l’optique de faire obtempérer la direction du parti par rapport à la demande de report du congrès formulée par le président d’honneur, Blaise Compaoré, à cause de la situation nationale marquée par l’attaque de Inata et la nécessité de se solidariser avec les victimes.

« Notre parti a été sommé par une décision de justice de suspendre la tenue de notre congrès. De ce point de vue, il était quasi difficile et voire inapproprié de continuer le processus de la tenue du congrès », a-t-il indiqué. A entendre Achille Tapsoba, le parti a interjeté un appel en recours qui attend d’être examiné. Mais pour l’essentiel, a-t-il fait savoir, le président du parti, Eddie Komboïgo, a rassuré les militants qu’une démarche sera faite dans le sens de les informer de la possibilité de la convocation à nouveau du congrès.

Il a confié que le premier responsable du CDP se rendra à Abidjan dans les jours à venir pour échanger avec le président d’honneur afin de régler cette situation pour le bonheur du parti. Quelle est la place du président d’honneur dans les instances du parti ? A cette question, l’animateur du point de presse a répondu que selon la résolution du 7e congrès du CDP, il est hors hiérarchie et peut convoquer toute instance qu’il souhaite entendre. « Il arbitre en dernier ressort tous les conflits au sein du parti », a-t-il précisé.

Est-ce qu’il y a d’autres motifs du report du congrès ? Pour M. Tapsoba, le président d’honneur a écrit une correspondance pour demander le report dont le motif principal est lié à la situation nationale. « C’est la décision de justice qui a acté la suspension du congrès », a-t-il soutenu. La demande de report du congrès formulée par Blaise Compaoré est-elle une auto-saisine ou une plainte ? De l’avis du président du CNO du congrès, le président d’honneur a le droit de se prononcer sur la tenue du congrès ou sur d’autres activités du parti.

Quel est l’avis du CDP par rapport à l’arrestation de deux de ses militants à la suite de la manifestation du 27 novembre dernier ? Achille Tapsoba a déploré les méthodes de répression du gouvernement pour résoudre des questions d’opinion, tout en relevant que les deux militants incarcérés font l’objet d’une suspension de leur qualité de militants du CDP.

Timothée SOME

timothesom@yahoo.fr

L’article Suspension du congrès du CDP : La conséquence d’une décision de justice est apparu en premier sur Quotidien Sidwaya.

Comments

comments

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com