Actualité

Procès Thomas Sankara et ses compagnons : Le 27e témoin, Issouf Sawadogo a vu l’assassin

Le 27e témoin était à la barre ce 07 décembre 2021, dans l’affaire de Thomas Sankara et ses compagnons assassinés le 15 octobre 1987. Il dit avoir vu les assassins de Thomas Sankara et en fait le récit. Il s’agit du sergent chef Issouf Sawadogo, à l’époque secrétaire du conseil de l’entente.

La barre des témoins a connu une augmentation. Désormais, le président du tribunal comptabilise 112 au lieu de 111 annoncés précédemment. Mais fait marquant du jour, c’est le témoignage glaçant du secrétaire du conseil de l’entente, lieu où Thomas Sankara a été assassiné. Témoin oculaire, 67 ans, père de famille de six enfants, militaire à la retraite, il en fait le compte rendu.

 » J’étais au CNEC ( Centre national d’entrainement commando) affecté le 15 Octobre 1987, j’étais sergent-chef. Je travaillais avec l’adjudant Christophe Saaba qui était mon chef. Ce jour-là, c’était un jour de sport. A 15 h, j’ai quitté chez moi pour le conseil et je suis arrivé, voir mon chef en train d’arranger les chaises. Je l’ai aidé à le faire, ensuite je suis allé à mon bureau. Là j’ai entendu les tirs et une rafale a percé ma fenêtre. Le téléphone sonnait, je l’ai décroché, mais je ne pouvais parler. Je me suis dirigé vers le couloir et j’ai vu un véhicule qui a bloqué l’entrée du couloir. Je ne pouvais plus sortir, vu que la porte était bloquée et ça tirait au dehors.

En ce moment, le président était à son bureau avec les autres pour la réunion. Ils ont crié  » Haut les mains », le président est sorti devant son bureau et moi, j’étais devant mon bureau. J’ai vu Arzouma Ouédraogo, dit OTIS tiré sur la tête du président et Amidou Maiga tirer sur son thorax. Le président est tombé et Maiga a ramassé son P.A ( pistolet automatique). Je me suis enfui, et c’est en fuyant que j’ai vu Hyacinthe Kafando venir du côté Est, alors que je fuyais vers le côté Ouest derrière le bureau. Je suis tombé sur une fourmilière et j’ai vu Gouem qui se plaignait.

J’ai vu des commandos bizarres vers le coté Nord-Ouest, qui ont rafalé sur nous, puis sont venus nous enlever pour nous conduire vers Kafando. Arrivé dans sa maison j’ai vu un crâne humain sec dans lequel se trouvaient la cendre et un œuf cassé. Quelques minutes, j’avais les vertiges et j’ai levé les mains pour dire que j’avais des documents dans mon sac, Otis m’a donné un coup dans mon ventre et je suis tombé jusqu’au matin.

Quand je me suis réveillé, je vomissais du sang et c’est là qu’on nous a sorti. J’ai vu Kanfando qui m’a menacé en me serrant les cols et disant: Ton Thomas est mort, tu veux dire quoi? » On nous a libéré avec les autres, il y a avait Idrissa So, Dirité Kambou. Je suis rentré chez moi, je souffrais et je faisais des cauchemars, on m’a soigné, puis les gendarmes sont venus chez moi pour me fouiller. Ils ont vu mon compte rendu, ils l’ont pris, ils ont dit merci et ils sont repartis ».

L’article Procès Thomas Sankara et ses compagnons : Le 27e témoin, Issouf Sawadogo a vu l’assassin est apparu en premier sur INFOH24 – Actualités et Infos au Burkina Faso et dans le monde.

Comments

comments

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com