Burkina Faso : 1 646 000 personnes en insécurité alimentaire selon le ministre Salifou Ouédraogo

Vendredi 10 décembre 2021 à Ouagadougou, des membres du gouvernement se sont prononcés sur le déroulement de la campagne agropastorale 2021/2022, lancée le 27 mai 2021 à Loumbila. Ils ont abordé des points liés aux résultats prévisionnels de la campagne agropastorale de saison humide 2021/2022, aux activités de soutien à la production de saison sèche et des points liés aux actions de renforcement de la sécurité alimentaire et nutritionnelle des ménages.

Les données du ministère en charge de l’agriculture indiquent que la production céréalière prévisionnelle nationale de la campagne agricole de saison humide 2021/2022 est estimée à 4 709 489 tonnes. Par ailleurs, selon ces données, Comparée à la production totale définitive de la campagne agricole 2020-2021 et à la moyenne des cinq dernières années, la production céréalière prévisionnelle nationale de la campagne agricole de saison humide 2021/2022 est en baisse respectivement de 9,07% et de 1,60%.

A en croire le ministère en charge de l’agriculture, les productions du maïs et du riz sont en hausse respective de 12,9% et de 20,3% par rapport à la moyenne quinquennale. Quant à la production prévisionnelle des autres cultures vivrières (niébé, voandzou, patate et igname) estimée à 718 832 tonnes, elle est en baisse de 13,18% par rapport à la moyenne quinquennale. Selon le ministère, 94% des besoins de consommation en céréale est assurée par la production nationale. Quant au gap estimé à 75 000 tonnes, il sera comblé grâce aux importations.

Pour ce qui est de la production prévisionnelle des cultures de rente de cette campagne, elle est évaluée à 1 659 764 tonnes, soit une hausse de 13, 54 % par rapport à la moyenne quinquennale. Quant au coton, sa production est en hausse de 14,2% par rapport à la production de l’année précédente, a fait savoir le ministère.

Au niveau pastoral, et en ce qui concerne la production prévisionnelle en fourrage, le ministère en charge de l’agriculture a fait une estimation de 19 millions de tonnes de matières sèches couvrant ainsi les besoins d’alimentation des animaux à 99%.

« Au regard de cette situation, l’analyse de la vulnérabilité alimentaire montre que les populations ayant besoin d’une assistance immédiate durant la période courante allant d’octobre à décembre est estimée à 1 646 000 personnes. Si rien n’est fait, d’ici les mois de juin, juillet et août, ce nombre atteindrait 2 632 000 personnes », a déclaré le ministre en charge de l’Agriculture, Salifou Ouédraogo.

Pour pallier à cette insécurité alimentaire, le Gouvernement entend intensifier les productions agricoles en saison sèche et actualiser le plan de réponse et de soutien aux personnes vulnérables à l’insécurité alimentaire et à la malnutrition.

Plus d’informations à venir

L’article Burkina Faso : 1 646 000 personnes en insécurité alimentaire selon le ministre Salifou Ouédraogo est apparu en premier sur Faso7.

Comments

comments

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Generated by Feedzy
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com