Noël 2021 au Burkina Faso : Mgr Philippe Ouédraogo appelle à une « culture de la vie » au détriment de celle de la mort

A l’occasion de la fête de Noël, le Cardinal Philippe Ouédraogo, comme de coutume, a présidé une messe à la Cathédrale de Ouagadougou, dans la nuit de ce jeudi 24 décembre 2021.

Au début de la messe, Monseigneur Philippe Ouédraogo a fait savoir aux fidèles catholiques présents, qu’il s’était rendu dans la commune de Barsalogho au Centre-Nord, dans la matinée de ce 24 décembre 2021. Selon lui, ce voyage a consisté à  rendre visite aux populations déplacées internes (PDI) qui y sont.

« Des anciens séminaristes se sont organisés pour collecter des millions de tonnes de vivres et ils voulaient ma présence pour manifester la solidarité, la compassion et l’amour de l’Eglise par rapport à tous les déplacés internes. Nous avons eu une belle cérémonie et après nous avons visité un camp. Le camp le plus récent, la population de Dablo, de Foubé de Pensa à la débandade. (…) Ça faisait pitié, hommes femmes, enfants. Ils étaient légion », a-t-il relaté, tout en instruisant les fidèles catholiques présents à cette messe de prier « le prince de la paix » pour qu’il donne la paix au Burkina Faso et qu’il fasse de tous, des artisans de paix.

« Demandons pour tous les responsables, une gouvernance vertueuse »

L’évangile donné à l’occasion de cette messe a été selon Saint Luc. Lors de son homélie, son Éminence a appelé les fidèles chrétiens à prier pour « tous ceux qui exercent des responsabilités administratives ou politiques ou même religieuses, pour qu’ils soient tous de véritables serviteurs à l’image de Jésus ; venu pour donner sa vie, pour servir et non pour se servir et non pour se faire servir. Demandons pour tous les responsables à tous les niveaux, une gouvernance vertueuse, exempte de corruption, attentive aux plus petits, aux laisser pour compte, aux chômeurs, aux malades ».

Egalement, à la veille de la célébration de la naissance de Jésus-Christ, Monseigneur Philippe Ouédraogo a appelé à la promotion de « la culture de la vie », au détriment de celle de la culture de la mort qu’il a illustré par l’avortement, l’euthanasie, les méthodes contraceptives abortives. « Une certaine dictature, la dictature de la pensée unique des mêmes valeurs, en contradiction avec la culture africaine, la culture évangélique, certains voudraient nous l’imposer et au nom de quoi ? », s’est-il exprimé.

Monseigneur Ouédraogo a rappelé que la fête de Noël a été instituée au quatrième siècle,  après Jésus-Christ. « La venue du Christ dans notre monde n’est pas un mythe. Ce n’est pas une fable. L’évangéliste Saint Luc prend soin de le situer dans le temps, dans la chronologie de l’empire romain, le temps de l’empereur August, dans la ville de David, appelée Bethléem », a-t-il déclaré.

Josué TIENDREBEOGO

Faso7

L’article Noël 2021 au Burkina Faso : Mgr Philippe Ouédraogo appelle à une « culture de la vie » au détriment de celle de la mort est apparu en premier sur Faso7.

Comments

comments

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com