Burkina Faso : La CODEL milite pour la tenue des élections municipales

La Convention des Organisations de la société civile pour l’Observation Domestique des Elections (CODEL) a clos son projet intitulé « Dialogue social et éduction électorale pour des élections municipales pacifiques et inclusives ». Ce projet a été financé par le Bureau de la coopération Suisse (BUCO) au Burkina et l’ambassade  de France. A cette occasion, la CODEL a dressé le bilan des activités menées dans le cadre de ce projet. C’était ce 31 décembre 2021 au siège de l’organisation.

A cette occasion, la CODEL s’est prononcée sur la question du report des élections municipales, initialement prévues pour mai 2021 puis reportées à 2022. A la question de savoir si ces élections se tiendront ou non, la CODEL dit être convaincue, qu’elles se tiendront. Pour appuyer sa position, elle a rappelé qu’à la date du 21 décembre 2021, l’Assemblée nationale a voté la loi visant à réviser le code électorale à minima. Selon le vice-président de la CODEL, Daniel Da Hien, lors du vote de la loi en question, le parlement a répondu à des questions liées à l’organisation des élections municipales.  Il a d’ailleurs rappelé quelques réponses apportées par le parlement. « A trois mois des élections, les acteurs principaux connaitront la carte électorale des élections municipales de 2022. Cette carte électorale précisera dans quelle commune, dans quelle circonscription organiser le vote et dans quelle condition ces votes seront validés. Elle définit au moins un seuil d’au moins 50% des circonscriptions électorales dans la commune pour la validation des résultats. La révision consacre également la mise en place des délégations spéciales dans les communes où les élections n’ont pas pu se tenir et le vote des personnes déplacées internes dans leurs communes d’accueil ; la question de nomadisme politique a été posée clairement ; la question du suffrage universel direct appliqué aux exécutifs locaux mise en implémentation sera validée en 2027 », s’est exprimé Daniel Da Hien.

De son côté Me Alidou Ouédraogo, le président de la CODEL a fait savoir que son institution, avec le soutien de ses partenaires, participe à la préparation desdites élections, à travers les activités menées dans le cadre du projet dénommé « Dialogue social et éduction électorale pour des élections municipales pacifiques et inclusives ».

Plus d’information à venir

 

L’article Burkina Faso : La CODEL milite pour la tenue des élections municipales est apparu en premier sur Faso7.

Comments

comments

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Generated by Feedzy
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com