A la UneAIB.Media

La Maison burkinabè de l’entreprise exhorte les entrepreneurs  à se prémunir des redressements fiscaux

Burkina-Fiscalité-Civisme

La Maison burkinabè de l’entreprise exhorte les entrepreneurs  à se prémunir des redressements fiscaux

Ouagadougou, 14 janv. 2022(AIB)-La Maison de l’entreprise a exhorté vendredi, les chefs d’entreprises à s’enquérir  des mesures fiscales consignées dans la loi de finance, afin d’éviter les conséquences désastreuses tels que les redressements fiscaux et les fermetures prématurées.

«Connaitre la loi de finance, c’est  surtout se prémunir contre les conséquences désastreuses, les redressements fiscaux pas toujours par faute intentionnelle, mais par manque de connaissance des dispositions pertinentes», a recommandé vendredi , Clarisse Kyelem.

L’auditeur interne à la maison de l’entreprise du Burkina Faso s’adressait à des chefs d’entreprises, lors d’une rencontre sur les innovations fiscales de la loi de finance 2022.

«Connaitre les dispositions de la loi de finance, c’est se donner les moyens de bien gérer son entreprise dans la transparence et la placer parmi les entreprises citoyennes et performantes du Burkina Faso», a ajouté Clarisse Kyelem.

De son avis, «pour toute entreprise, connaitre la loi de finance, c’est s’inscrire dans une dynamique  de bien assurer son rôle citoyen de contribuable au développement socioéconomique du Burkina Faso».

Le Directeur général des impôts Moumouni Lougué a évoqué «la notion de flagrance fiscale pour lutter contre les entreprises qui se créent rapidement et qui disparaissent également  rapidement».

Selon les echos.fr, la procédure de flagrance fiscale permet à l’administration de réagir plus efficacement face aux sociétés éphémères constituées dans un seul but d’évasion fiscale.

Les innovations fiscales de la loi de finance 2022 présentées lors de la rencontre par le Directeur général de la Maison de l’entreprise Karim Ouattara, sont les mesures de sécurisation de l’assiette fiscale, de renforcement des recouvrements et des faveurs fiscales.

Il y a également les  mesures d’ajustement technique et de renforcement des droits de l’administration.

La session a aussi servi de cadre de lancement des activités 2022 du Centre d’information juridique des affaires de la Maison de l’entreprise.

Agence d’information du Burkina

Ck-fbs /ata/ak

Photo: Maison de l’entreprise

 

Comments

comments

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com