A la UneSidwaya

Burkina : « Il s’agit des tirs bien circonscrits, qui sont sous contrôle »Gal Aimé Barthelemy Simporé

Suite aux tirs entendus dans certaines casernes de Ouagadougou et d’autres villes, le ministre des armées et des anciens combattants, le Général Aimé Barthelemy Simporé, a rassuré la population que le gouvernement suit l’évolution de la situation, qui est sous contrôle. Ces propos ont été recueillis sur les antennes de la télévision nationale du Burkina.

Depuis ce matin, on entend des coups fils de certaines casernes. Que se passe-t-il exactement ?

Au petit matin, des tirs ont éclaté dans quelques casernes de Ouagadougou et dans d’autres villes. Pour le moment, nous sommes en train de suivre la situation pour connaitre les motivations réelles de ces tirs qui sont entendus.

Est-ce qu’on connait l’ampleur du mouvement ?

Il y a quelques casernes qui sont concernées, il n’y en a pas trop ! Dans certains de ces casernes mêmes, le calme est déjà revenu ! Le gouvernement suit la situation et communiquera en temps opportun sur l’évolution.

On parle de Ouagadougou mais d’autres villes…

Oui, dans quelques villes.

Est-ce qu’on sait ce que veulent les soldats ?

Comme je disais tantôt, pour le moment nous ne savons pas trop sur les motivations de ces tirs. Nous ne savons pas ce qu’ils revendiquent. Nous sommes en train de suivre la situation, d’entrer en contact avec ceux qui sont à la manœuvre pour comprendre les motivations de ces tirs.

Il semble que le Chef de l’Etat a été arrêté. Qu’en est-t-il réellement ?

Je démens formellement, le Chef de l’Etat n’a pas été arrêté. Aucune institution de la république n’a été inquiété pour le moment ! Comme je l’ai, ces mouvements sont localisés, circonscrits et nous suis leur évolution.

Est-ce à dire qu’à l’heure actuelle, on n’a pas un point exact de la situation ?

Si, nous avons un point exact ! comme je l’ai dit, nous suivons l’évolution de la situation et nous communiquerons davantage sur les détails ! Sachez qu’il s’agit des tirs bien circonscrits qui sont donc sous contrôle !

Avez-vous un message pour terminer ?

Je voudrais dire que le gouvernement fait confiance à l’armée qui reste républicaine ! Nous demandons à la population à rester sereine, à vaquer à ses occupations !  Nous suivons l’évolution, et en temps opportun nous pourrons communiquer sur les motivations réelles de ces tirs. Pour le moment, tout est sous contrôle.  Nous demandons à notre armée de demeurer républicaine, à continuer à exécuter ces missions de protection de notre territoire et des populations !

Interview réalisée par la RTB

 

 

 

 

L’article Burkina : « Il s’agit des tirs bien circonscrits, qui sont sous contrôle »Gal Aimé Barthelemy Simporé est apparu en premier sur Quotidien Sidwaya.

Comments

comments

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com