KacetoPolitique

Pour le Faso Autrement, le putsch est  » une délivrance pour le peuple burkinabè qui n’a que trop souffert »

Déclaration du Parti Le Faso Autrement suite à la prise du pouvoir du Mouvement Patriotique pour la Sauvegarde et la Restauration (MPSR) le 24 janvier 2022.

La direction nationale du Parti Le Faso Autrement a suivi avec un vif intérêt et une attention soutenue la situation très difficile que traverse notre cher pays, le Burkina Faso, depuis le dimanche 23 janvier 2022 et a pris acte du changement intervenu avec la prise du pouvoir par le MOUVEMENT PATRIOTIQUE POUR LA SAUVEGARDE ET LA RESTAURATION (MPSR) dirigé par le Lieutenant-Colonel Paul Henri Sandaogo DAMIBA.

C’est une délivrance pour le peuple burkinabè qui n’a que trop souffert. En tant que républicain et démocrate, le Parti Le Faso Autrement réitère son adhésion au principe de l’accession au pouvoir par la voie constitutionnelle des urnes et condamne fermement toute accession au pouvoir par un coup de force.Cependant, face aux situations de crises sécuritaire, sanitaire, socio-économique, humanitaire et politique auxquelles notre pays est confronté depuis ces six (6) dernières années, il est urgent de mettre l’intérêt de la patrie et de la nation en avant et travailler ensemble pour préserver le peu qui nous reste.

Par conséquent, le Parti Le Faso Autrement, conscient de l’urgence et de la nécessité d’œuvrer dans le sens de l’intérêt général, lance un appel solennel au Mouvement Patriotique pour la Sauvegarde et la Restauration (MPSR) et à toutes les forces vives de la nation, à travailler ensemble pour remettre le Burkina Faso dans une transition pour le retour du pays dans la démocratie par la réalisation de la réconciliation nationale et l’unité nationale, seule alternative qui reste à notre pays pour pouvoir relever les défis de la paix, de la sécurité, de la stabilité et du développement durable.

A cet effet, le Parti Le Faso Autrement invite le Mouvement Patriotique pour la Sauvegarde et la Restauration (MPSR) à éviter toute chasse aux sorcières, à bannir toute exclusion et à privilégier l’inclusion dans sa gouvernance et à faire du rassemblement sa boussole.

Le Burkina Faso a besoin d’une refondation totale et cela passe par la promotion des valeurs d’union, de solidarité, de fraternité et d’une véritable réconciliation nationale. Que Dieu bénisse le Burkina Faso ! « Rien n’arrête une idée arrivée à son heure »

Le Président

Dr Ablassé OUEDRAOGO

Commandeur de l’Ordre National

Comments

comments

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com