Site icon BurkinaInfo – Toute l'information du Burkina Faso en temps réel

Situation nationale : Le CDP affirme sa confiance au MPSR

Le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) a donné son opinion sur certains points de l’actualité nationale ce vendredi 15 avril 2022 à Ouagadougou au cours d’une conférence de presse. Eddie Komboigo et ses camarades ont réaffirmé leur soutien au pouvoir de Paul Henri Sandaogo Damiba et dit sa confiance en leur capacité à restaurer la sécurité à travers le pays.

La crise sécuritaire et humanitaire que connait le Burkina Faso reste préoccupante près de trois mois après la prise du pouvoir par le Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration (MPSR). Le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) fait ce constat, mais exprime quand même sa confiance au président Damiba dans son engagement à restaurer la paix et la sécurité sur toute l’étendue du territoire national. Selon le président du CDP, Eddie Kombîigo, la mise en œuvre de la stratégie nationale de défense et de sécurité nationale permet « l’espoir de la restauration de l’intégrité territoriale et du retour des déplacés interne dans leurs localités respectives. » Il lance alors un appel aux populations burkinabè à apporter leur soutien aux autorités actuelles.
Le CDP a par ailleurs salué la décision du gouvernement de créer des cadres de dialogue avec les jeunes burkinabè qui ont pris les armes contre leur patrie. Il a invité ces jeunes à saisir cette main tendue et à déposer les armes afin que des solutions puissent être trouvées de façon concertée. Eddie Komboigo a par ailleurs rappelé que cette option de dialogue faisait partie intégrante de son programme politique.
img9597|left>

Pour ce qui est du verdict du procès Thomas Sankara et de ses compagnons, le CDP n’a pas souhaité faire de commentaire dessus, ajoutant que les condamnés ont la possibilité de faire appel de la décision rendue, donc la bataille judiciaire se poursuit. Eddie Komboigo s’est par contre insurgé contre la sortie des avocats de la partie civile qui mettaient en garde le Président du Faso et l’Assemblée législative de transition quant à l’usage éventuel de leur prérogative de gracier les condamnés.
Concernant la vie du parti, Eddie Komboigo a indiqué que les instances se tiennent régulièrement depuis la tenue du 8è Congrès ordinaire du parti en novembre 2021.
Certes, la direction du parti n’a pas encore reçu de nouveau récépissé, mais le président Komboïgo estime que la situation nationale est l’une des raisons qui expliquent ce retard. Il a rassuré que le récépissé leur sera délivré. Il a en outre invité l’ensemble de ses ex compagnons en dissidence à revenir à la maison pour qu’ensemble, les efforts soient conjugués pour bâtir un CDP fort.


Cheick Traoré
Kaceto.net

Comments

comments