A la UneSidwaya

AG des femmes du CDP : Eddie Komboïgo investi président « légitime »

Les femmes du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) ont tenu le dimanche 26 juin 2022, à Koudougou, une assemblée générale à l’issue de laquelle Eddie Komboïgo a été investi président « légitime ».

Eddie Komboïgo a été investi président « légitime » du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) par les femmes du CDP. C’était à l’issue de leur assemblée générale, le dimanche 26 juin 2022 à Koudougou. Elle était placée sous le thème : « Femmes du CDP, gardons le cap avec le président Eddie Komboïgo pour un parti fort et conquérant ». La cérémonie d’investiture a eu lieu dans la salle polyvalente en présence des délégations de femmes venues des 45 provinces du Burkina Faso. Il a reçu comme attributs un chapeau de Saponé et un bâton de commandement.

Selon la responsable nationale chargée de la mobilisation des femmes, Emma Kabré, le CDP traverse depuis 2018 des moments difficiles jamais égalés mais le président Eddie Komboïgo a su par son « leadership éclairé », mener la barque afin que le navire résiste aux intempéries. « Eddie Komboïgo, notre président légitime, entre vous et les femmes, c’est ton pied mon pied et ensemble nous irons victorieusement à Kosyam », a-t-elle dit à l’endroit du président du CDP. Les femmes du parti ont traduit leur acte aussi par une motion de soutien à Eddie Komboïgo pour, ont-elles dit, ses œuvres de bienfaisance, son soutien constant aux militants et militantes ainsi qu’aux populations éprouvées. De même, elles ont adressé une motion de soutien aux Forces de défense et de sécurité (FDS) et à leurs supplétifs que sont les Volontaires pour la défense de la Patrie (VDP). Le président du CDP, Eddie Komboïgo a d’entrée de jeu rendu hommage aux femmes des régions éprouvées par le terrorisme qui ont bravé les attaques des groupes armés pour être à Koudougou.

« Femmes, c’est vous qui faites ma force, c’est pourquoi dans mon programme, la femme est au cœur du développement », a-t-il déclaré. Concernant la crise au CDP, il a indiqué que la discipline doit prévaloir dans un parti qui se veut fort. La haine et la jalousie, a poursuivi M. Komboïgo, n’apportent rien au développement d’une Nation. « Cette AG nous interpelle à travailler à l’unisson et dans l’harmonie pour faire du CDP un parti fort et conquérant », a-t-il ajouté. Il a saisi l’occasion pour tendre la main aux camarades du parti qui ont claqué la porte. « Les portes du CDP restent ouvertes à tous ceux ou celles qui souhaitent revenir à la maison. Nous allons les accueillir à bras ouverts », a promis Eddie Komboïgo. Le 1er vice-président du CDP, Boubacar Sanou, lui, s’est exprimé en ces termes : « Ceux qui contestent la légitimité du président Eddie Komboïgo ne sont pas en conflit avec lui, mais plutôt en conflit avec la justice burkinabè. Bientôt elle va nous départir ». A l’écouter, Eddie Komboïgo a investi plus de deux milliards de F CFA dans le parti depuis qu’il a pris les rênes du CDP.

Beyon Romain NEBIE beynebie@gmail.com

Comments

comments

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Generated by Feedzy
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com