Société

Burkina Faso : Des poufs, des pots de fleurs et des pavés écologiques fabriqués par des femmes déplacées internes de Pazani grâce aux déchets des ménages

Ce 10 août 2022, le projet de gestion et de valorisation économique des déchets par des femmes et des filles déplacées internes du site d’accueil de Pazani dans l’arrondissement 9 de la commune de Ouagadougou, a été officiellement lancé. Il s’agit d’un projet mis en œuvre par l’association Ensemble Sécurisons le Futur (ESF).

Ce lancement officiel s’est passé en différé, puisque le projet en question a démarré depuis le mois de mai 2022 et va se poursuivre jusqu’en décembre 2022. Initié au profit de 30 bénéficiaires, ce projet a pour finalité d’aider ces dernières à s’insérer socialement et économiquement dans leur communauté d’accueil, tout en améliorant le cadre de vie de cette communauté, selon le Naaba Abga de Boussou, Président du Conseil d’Administration (PCA) de l’association Ensemble Sécurisons le Futur (ESF).

Sur le plan économique, le PCA de ESF a expliqué qu’il s’agit pour les bénéficiaires de collecter les déchets issus des ménages et de l’environnement, à en trier quelques-uns pour les transformer en objets utilitaires tels des poufs, des pots de fleurs et des pavés écologiques afin de les revendre.

« 300 poubelles ont été fabriquées et mises à la disposition gratuitement de 50 ménages pour faciliter la collecte des déchets. Il est prévu aussi la mise à disposition d’un bac ordure dans le souci de renforcer toujours la collecte », a-t-il expliqué.

Photo de famille avec le matériel des bénéficiaires, ©Faso7

Sur le plan social, le PCA de ESF a fait savoir que des actions de sensibilisation en lien avec les violences basées sur le genre et avec la gestion des déchets, sont prévues dans les familles des bénéficiaires directes, dans les autres ménages PDI et dans la communauté.

Vu que le projet a démarré depuis le mois de mai 2022, le PCA a fait l’historique des actions déjà effectuées. Il a cité entre autres la distribution de 4 tonnes de vivres, de 150 litres d’huile, de 300 boules de savons aux bénéficiaires et une offre de formation en leadership et en capacité de gestion.

Apprendre à pêcher le poisson…

Notons que le projet en question est financé à hauteur de 37 millions FCFA avec une contribution de 2 millions de FCFA de l’ESF et une autre de 35 millions de FCFA venant de l’ambassade de France au Burkina qui est intervenue à travers le Fond d’appui aux Projets innovants de la société civile et des coalitions d’acteurs (PISSCA).

Pour Thomas Gilqin, le représentant de l’ambassadeur de France au Burkina à cette cérémonie de lancement, cette initiative est une opportunité que les bénéficiaires se doivent de saisir. « Nous vous exhortons à mettre en pratique ce proverbe : pêcher le poisson après que l’association Ensemble Sécurisons le Futur vous aura appris à pêcher le poisson », a-t-il laissé entendre.

En rappel, pour les années 2021 et 2022, le thème retenu pour le fond PISSCA est « l’autonomisation économique des femmes et des filles déplacées internes », avec un budget de 1 million d’euros soit environ 655 957 000 F CFA sur les deux années.

Josué TIENDREBEOGO

Faso7

L’article Burkina Faso : Des poufs, des pots de fleurs et des pavés écologiques fabriqués par des femmes déplacées internes de Pazani grâce aux déchets des ménages est apparu en premier sur Faso7.

Comments

comments

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Generated by Feedzy
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com