A la UneAIB.Media

Burkina : Une délégation du ministère des sports rend visite aux sportifs blessés

SPORTS-BFA-SANTE-VISITE

Burkina : Une délégation du ministère des sports rend visite aux sportifs blessés

Ouagadougou, 12 août 2022 (AIB) – Une délégation du ministère des sports, de la jeunesse et de l’emploi conduite par le directeur de cabinet Eric Zoungrana a rendu visite le vendredi 12 Août à l’hôpital protestant Chiphra à Ouagadougou, à trois sportifs qui ont contracté des blessures lors des regroupements de l’équipe nationale pour défendre les couleurs du Burkina Faso, a-t-on constaté.

Evan Amidou Kwakye de l’équipe nationale U17 de football, Aïcha Sawadogo de l’équipe nationale dame de football et Nafissatou Diabaté de l’équipe nationale juniore de handball ont contracté des traumatismes du genou avec ruptures de ligaments croisés lors des différents regroupements des Etalons de leur catégorie.

Le ministère en charge des sports s’est engagé à prendre en charge tous les soins médicaux jusqu’à la guérison. Après avoir été reçu au Centre national médicosportif pour démarrer les soins, ils ont été transférés le mercredi 10 août à Chiphra pour des interventions chirurgicales le jeudi 11 Août qui se sont bien passée selon les patients.

L’Etalon dame Aïcha Sawadogo qui a contracté sa blessure lors du regroupement pour la CAN Maroc 2022 a manqué les mots nécessaires pour remercier le ministère des sports.

« Je les remercie infiniment de m’avoir accompagné (les mots me manquent). Je suis tellement contente que le ministère m’accompagne durant tous ces moments difficiles. L’intervention de jeudi soir s’est très bien passée. Je me porte très bien ». Elle se rappelle avoir « fait un faux mouvement lors des entrainements avec l’équipe nationale et le genou s’est déboité ».

La Handballeuse Nafissatou Diabaté (19 ans) qui s’est blessée lors de la CAN Juniore en Guinée explique s’être blessée après un choc de son pied avec le sol, le 17 février dernier. Elle également ne cesse de remercier le ministère de tutelle.

« Ici pour la prise en charge ça se passe bien. On ne se plaint pas trop. La visite d’une délégation du ministère des sports nous rassure. Cela montre qu’on ne sera pas abandonné lorsqu’on va se blesser en défendant les couleurs nationales. Ça encourage les parents de nous laisser jouer ».

Le directeur général du Centre national médicosportif Dr. Ibrahim Séré qui a reçu les patients en premier ressort et qui les suit tous de près rappelle que pour ces trois patients ce sont des « traumatismes du genou avec ruptures de ligaments croisés. Le ministre nous a instruits pour que leur prise en charge soit totale et gratuite. Dieu merci l’intervention s’est bien passée pour cette première phase opératoire. Nous allons continuer le reste de la prise en charge au Centre avec la rééducation et la réathlétisation ».

Pourquoi Chiphra au lieu du Centre médicosportif ?

« Au niveau du Centre nous n’avons pas pour le moment tout le plateau technique nécessaire et comme il s’agissait des cas qui urgent, il ne fallait pas les laisser trainer. Il fallait tout de suite les prendre en charge. Chiphra était disponible à nous recevoir », a expliqué Dr. Séré avant de poursuivre que « nos attributions c’est le suivi médical. Pour le moment nous avons un plateau consultation, rééducation et le reste pour très bientôt ».

Le directeur de cabinet du ministre des sports, de la jeunesse et de l’emploie Eric Zoungrana mandaté par son ministre pour s’enquérir de la santé des sportifs à Chiphra a eu des mots de compassion et d’encouragement envers eux pour un prompt rétablissement.

« Nous souhaitons une guérison assez rapide pour les retrouver dans les stades. Je peux vous rassurer que le ministère des sports a pris en charge l’ensemble des frais liés à leurs soins. Nous sommes soucieux de l’état de santé de nos sportifs qui hissent très haut nos couleurs nationales à l’étranger et même au plan national. Il n’y a donc pas de raison que des sportifs qui défendent l’image du Burkina Faso qui contractent des blessures, soient laissés de côtés. Nous allons toujours nous assumer et prendre en charge leurs soins ».

Pour un retour sur les terrains de ces athlètes blessés il faudra attendre 6 mois pour ceux qui vont vite récupérer, sinon 8 mois, selon Dr Séré.
Agence d’information du Burkina
as/

 

 

Comments

comments

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Generated by Feedzy
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com