Société

Burkina Faso: Plus de 40 000 enseignants du préscolaire et du primaire vont bénéficier du statut particulier des personnels de l’Education à l’issue d’un examen

Les concours professionnels d’éducateur certifié de la petite enfance et de professeur certifié des écoles cèdent la place à un examen professionnel. Annoncé ce vendredi 19 août 2022 par le Directeur des ressources humaines du Ministère de l’éducation nationale, de l’Alphabétisation et de la Promotion des Langues nationales (MENAPLN), Hermann Kaboré, ce changement touche également celui de la moyenne de succès qui passe désormais à 10/20.

Désormais, pour passer de la catégorie B à A, les éducateurs du préscolaire et du primaire devront effectuer un examen professionnel et non un concours. Pour Hermann Kaboré, le directeur des ressources humaines du MENAPL, des changements ont été apportés dans ce processus.

Selon ses explications, il s’agit notamment du changement de la dénomination de concours à examen, le nombre de postes et la moyenne d’admission qui passe à 10/20. Il a souligné que le concours limitait le nombre d’admis alors que l’examen ouvre la porte à tous ceux qui auront la moyenne requise.

« L’option de l’examen professionnel constitue donc une grande chance pour un grand nombre d’Éducateurs de la petite enfance et de professeurs des écoles pour accéder respectivement aux emplois d’Éducateur certifié de la petite enfance et de Professeur certifié des écoles », a-t-il laissé entendre.

Il a par ailleurs souligné que ce changement a été rendu possible « grâce à un consensus trouvé entre le gouvernement et la coordination nationale des syndicats de l’éducation qui a prévu l’adoption d’un statut valorisant au profit des personnels de l’éducation et de la recherche ».

Pour Hermann Kaboré, tous ces changements viennent marquer l’opérationnalisation des nouveaux emplois créés dans le cadre du statut particulier des éducateurs certifiés de la petite enfance et des professeurs certifiés. Il a aussi indiqué que l’adoption du statut régit la carrière des personnels de l’éducation et de la création des nouveaux emplois catégorie A, échelle 3. Une manière de soulager les difficultés des instituteurs certifiés qui avait du mal à gravir les catégories.

« Ce n’est pas l’unique avantage qu’offre l’option de l’examen professionnel. Après l’admission au concours, il faut attendre un ou deux ans après la sortie de l’école de formation avant d’être reclassé. Mais avec la formule de l’examen professionnel, le reclassement intervient dès le 1er janvier de l’année suivante celle de l’admission », a ajouté le directeur des ressources humaines du MENAPL.

Pour cette année, les candidats remplissant les conditions pour prendre part à l’examen d’éducateur certifié de la petite enfance sont d’environ 800 et ceux de l’examen de professeur certifié des écoles sont au nombre de 38 500. Le démarrage des épreuves de composition est prévu pour le 20 septembre 2022.

Joël THIOMBIANO et Zalissa ZONGO (stagiaire)

Faso7

L’article Burkina Faso: Plus de 40 000 enseignants du préscolaire et du primaire vont bénéficier du statut particulier des personnels de l’Education à l’issue d’un examen est apparu en premier sur Faso7.

Comments

comments

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Generated by Feedzy
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com