A la UneSidwaya

Burkina Faso : « L’expertise est au début et à la fin de tout processus de développement », Halkesse Komikiyoaba

L’Agence de promotion de l’expertise nationale (APEN) a organisé ce jeudi 15 septembre 2022, un atelier d’information et de sensibilisation sur l’expertise nationale au Burkina Faso. Cette session vise à partager l’information sur l’organisation de l’expertise nationale et le rôle qu’entend jouer l’APEN dans la promotion de l’expertise nationale auprès des structures centrales, rattachées ou des missions du ministère en charge du développement industriel, du commerce, de l’artisanat et des petites et moyenne entreprise (MDICAPME).

Créée en 2011, ce n’est qu’en 2021 que les instances constitutives de l’Agence de promotion de l’expertise nationale (APEN) ont commencé à véritablement fonctionner. Elle a pour mission de valoriser et de promouvoir l’expertise nationale burkinabè.

Cette agence est un instrument par excellence pour faire de l’expertise burkinabè, un cadre légal d’exercice de la profession, a laissé entendre le chargé de mission du ministère en charge du développement industriel, du commerce, de l’artisanat et des petites et moyenne entreprise (MDICAPME), représentant du Ministre en charge du Commerce, Halkesse Komikiyoaba. « Valoriser les compétences nationales et disposer des statistiques fiables sur les secteurs sont autant de défis qu’il faut relever », a précisé M. Komikiyoaba.

L’organisation et le développement de l’expertise nationale au Burkina Faso s’articule autour des enjeux de l’indépendance de la réflexion stratégique, de la création d’emploi, de l’accroissement de la valeur ajoutée nationale et du revenu national, a-t-il souligné.

Par ailleurs, Halkesse Komikiyoaba a révélé qu’en matière d’expertise ou de compétences, le Burkina Faso peut s’enorgueillir d’en disposer dans tous les domaines tant au niveau national ou international.

« Les experts nationaux sont des spécialistes qui mettent au service de la nation des solutions, des idées nouvelles, pour débloquer une situation dans un domaine précis », a-t-il soutenu.

Rebondissant sur la situation de l’expertise nationale au Burkina, la secrétaire exécutive de l’APEN, Sylvie Meda/Sontié a signalé que « l’expertise nationale est reconnue au pays des Hommes intègres mais elle n’est pas suffisamment valorisée ».

La secrétaire exécutive de l’APEN, Sylvie Meda née Sontié a invité les participant à la valorisation de l’expertise nationale.

Elle a affirmé que le pays regorge de beaucoup de compétences qui œuvrent au développement économique et social « mais seulement en matière de valorisation et de promotion pour que ce secteur d’activité puisse produire les revenus et les emplois à sa juste valeur reste le plus grand travail à faire ».

Moussa KAYDA

Stagiaire

Comments

comments

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Generated by Feedzy
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com