Politique

Situation trouble au Burkina : « Notre pays est déjà en proie au terrorisme et ce serait dommage que nos militaires s’affrontent », Zéphirin Diabré

Le coup d’Etat du 30 septembre 2022 du capitaine Ibrahim Traoré ne semble pas complètement plié. Des tirs nourris ont continué de se faire entendre durant toute la journée du 1er octobre 2022.

En effet, le lieutenant colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba semble préparer une riposte pour s’opposer au capitaine Ibrahim Traoré. Cette situation plonge les burkinabè dans l’effroi total et la classe politique commence à sortir de son silence pour s’exprimer sur la question.

Pour Zéphirin Diabré,  » Ce qui est préoccupant, ce sont les informations que nous recevons et entendons faisant état de risque d’affrontements entre les fractions de notre armée » s’inquiète t’il.

Pour lui, l’hydre terroriste sévit déjà avec rage et l’issue la meilleure pour régler ce problème ne réside pas dans un affrontement entre les militaires, rempart même de la société en ce moment critique. « Dans la situation que vit notre pays, qui est en proie au terrorisme, ce serait vraiment dommage que nos militaires en viennent à s’affronter avec les armes » se lamente t-il.

En attendant que des concertations futures soient engagées pour discuter de l’avenir du pays, il invite « toutes les forces sociales, morales, les autorités religieuses et les acteurs de la vie publique » à s’activer pour faire baisser la tension et éviter que le sang des fils et filles du pays ne soit répandu inutilement.

Lefaso.net

Comments

comments

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Generated by Feedzy
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com