A la UneAIB.Media

Changement de pouvoir au Burkina: L’ex président Damiba déplore 2 morts et 9 blessés dans ses rangs

Burkina-Coup d’Etat-Morts

Changement de pouvoir au Burkina: L’ex président Damiba déplore 2 morts et 9 blessés dans ses rangs

Ouagadougou, le 3 Octobre 2022(AIB)-L’ex-président du Faso, Paul-Henri Sandaogo Damiba, a déploré dans une vidéo, 2 morts et 9 blessés dans ses rangs, aux lendemains du coup d’Etat qui l’a renversée.

 

«Quelques unités de nos forces militaires avec des sympathisants civils et politiques mues par des motivations individualistes subjectives et se prévalent de certaines frustrations et revendications qui devraient pouvoir trouver des solutions dans d’autres cadres de concertation ont convergé de manière massive vers les zones de la présidence du Faso, de la base aérienne 511, de la radiodiffusion télévision du Burkina Faso (Rtb) et de certains domaines diplomatiques. L’objectif affiché était clair interrompre la transition. Leurs actions ont occasionné au niveau de nos périmètres défensifs 2 morts 9 blesses et dégâts matériels», a déclaré le président l’ex président Paul-Henri Sandaogo Damiba dans une vidéo, datée du 2 octobre 2022.

Pour l’ex-présidente du Faso, les récentes attaques terrorismes contre le Burkina Faso ont précipité le coup d’Etat qui l’a renversé du pouvoir.

«Apres 8 mois de batailles sur les sentiers du sauvegarde du territoire, de la refondation, les évènements dramatiques de Gaskindé du 26 septembre 2022 ont servi de ferment a renforcé les incompréhensions, les tensions, les critiques au sein des populations mais aussi au sein des forces armées, au lieu d’être un moment de deuil, d’introspection, d’autocritique, de diagnostiques véritables de l’amère réalité de la lutte contre l’insécurité ».

Le 26 septembre dernier, un convoi de ravitaillement à destination de la ville de Djibo, dans le nord du Burkina Faso sous blocus des groupes armés terroristes a été attaqué à Gaskindé environ 20 km de Djibo, causant officiellement onze soldats tués, 28 blessés et une cinquantaine de civils portés disparus.

Le 24 janvier dernier, le lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba, a la tête d’un groupe d’officiers, a renversé le pouvoir du président Roch Marc Christian Kaboré, lui reprochant son incapacité à juguler les attaques terroristes contre le Burkina Faso, depuis 7 ans.

Le 30 octobre 2022, le président Damiba est à son tour renversé par le capitaine Ibrahim Traoré, qui lui reproche toujours sa gestion de la crise sécuritaire qui secoue le pays.

Agence d’information du Burkina

Comments

comments

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Generated by Feedzy
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com