Société

Burkina Faso : Le coup d’État du 30 septembre est « une rectification » de celui du 24 janvier, selon le CADES-BF

Le Cercle d’Action pour le Développement Économique et Social du Burkina Faso a donné sa lecture de la situation nationale ce vendredi 7 octobre 2022.

A peine arrivé, le MPSR 2 du Capitaine Traoré suscite déjà des conférences de presse de soutien de certaines organisations de la société civile.

L’une des premières à se lancer dans cette épreuve a été le Cercle d’Action pour le Développement Économique et Social du Burkina Faso (CADES-BF)

Le coordonnateur du CADES-BF, Nestor Noufé et des camarades ont indiqué soutenir le « MPSR du peuple ».

Selon ses explications, son organisation est un regroupement d’intellectuels capables de faire des propositions pour la bonne marche du pays.

Il a par ailleurs ajouté qu’ils ne sont pas comme les « OSC de rue » qui prennent des positions sans être capables d’apporter des solutions.

Revenant sur le coup d’état du 30 septembre, le CADES-BF soutient que c’est « une rectification » de celui du 24 janvier.

Ils appellent entre autres  à la mobilisation autour des FDS, la cohésion sociale, à taire les divergences politiques et faire de la lutte contre la corruption une priorité.

« Nous ne sommes pas anti français. Nous disons seulement que la France doit revoir sa collaboration avec le Burkina », a déclaré Nestor Noufé.

Plus d’informations à venir

L’article Burkina Faso : Le coup d’État du 30 septembre est « une rectification » de celui du 24 janvier, selon le CADES-BF est apparu en premier sur Faso7.

Comments

comments

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Generated by Feedzy
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com