Culture

Burkina Faso : C’est parti pour le 2e acte de « Ma ville en peinture »

La deuxième édition de « Ma ville en peinture » a officiellement débuté ce mardi 11 octobre 2022 à Ouagadougou. Pour cette édition, le thème retenu est, « La peinture, facteur d’union et de cohésion sociale ».

Contribuer par les arts plastiques à la construction et au renforcement de la culture de la paix, la cohésion sociale et le vivre-ensemble au Burkina Faso, c’est l’objectif visé à travers la tenue de la deuxième édition de « Ma ville en peinture ».

Pour ce second acte, 5 sites ont été choisis pour abriter l’événement, et ce, du 11 au 16 octobre 2022. Selon la promotrice, artiste peintre sculpteur Adjaratou Ouédraogo, cette édition sera riche en activités.

« On a un espace enfant, il y a une caravane qui va aller chez les déplacés et qui va sillonner la ville de Ouagadougou. Il y a un master class de journalisme culturel le jeudi 13 au niveau du camp fonctionnaire », a-t-elle dit.

Revenant sur les objectifs à atteindre, l’artiste-peintre a expliqué que « Ma ville en peinture » s’inscrit dans la dynamique d’offrir un espace de rencontre, de réseautage et de réflexion sur la création d’un véritable marché pour les professionnels des arts plastiques.

Du côté des autorités communales, l’on salue la tenue de cette activité.

« Nous devons cultiver la paix, l’amour et la cohésion sociale. (…) Je viens de rentrer de Mexico ou la ville de Ouagadougou parmi 193 pays du monde entier est le seul pays africain à avoir pu obtenir un prix dans le domaine de la culture. Ouagadougou fait partie des villes créatives de l’UNESCO », a déclaré Maurice Konaté, le Président de la délégation spéciale de Ouagadougou.

Les sites retenus pour ce second acte de « Ma ville en peinture » sont entre autres, le rond-point de la patte d’oie, celui la jeunesse de Tampouy, la place du camp fonctionnaire de Bilbalogo, le terrain du King de Karpala, et le palais de la jeunesse et de la culture Jean-Pierre Guingané.

« La première édition a été un succès. L’année passée, on a pu avoir 130 tableaux. On a vendu 20 tableaux à hauteur des 100 000 F CFA la toile et on a eu 2 000 000 F CFA. On a aussi reversé cet argent à l’association POUGKOANPA. Cette année encore, on va faire la même chose », a déclaré Adjaratou Ouédraogo.

Tertus KABORE (stagiaire)

Faso7

L’article Burkina Faso : C’est parti pour le 2e acte de « Ma ville en peinture » est apparu en premier sur Faso7.

Comments

comments

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Generated by Feedzy
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com