A la UneAIB.Media

Burkina : Politique, santé et société au menu des quotidiens

Burkina-Presse-Revue

Burkina : Politique, santé et société au menu des quotidiens

Ouagadougou, 24 nov. 2022 (AIB)-Les journaux burkinabè de ce jeudi font cas de la condamnation d’un chef coutumier à Kaya, de la campagne de vaccination contre la poliomyélite et de la coopération des pays africains dans la lutte contre le terrorisme.

« Le Premier ministre invite les pays africains à une coopération militaire franche », titre le quotidien public Sidwaya.

Le quotidien rapporte que le Premier ministre burkinabè, Me Apollinaire Joachimson Kyélem de Tambèla, lors de la conférence internationale à Accra, a invité les pays africains, à une coopération militaire franche et précisé que l’heure n’est plus à attendre les aides internationales.

« La situation au Burkina Faso n’est pas au-delà des moyens de nos pays, car nos ennemis ne sont pas mieux équipés que nous » a déclaré le président du Bénin, Patrice Talon.

Le doyen des quotidiens, l’Observateur Paalga titre à sa Une,  « 6 mois avec sursis et 300 000 FCFA d’amende contre un chef coutumier ».

Le journal informe que le chef coutumier a été condamné lors d’une audience publique qui s’est tenue le mercredi 23 novembre 2022 au Tribunal de grande instance(TGI) de Kaya.

Accusé d’« incitation à la haine et à la violence » lors d’une manifestation publique à Kaya, le doyen des quotidiens indique que l’accusé, est responsable coutumier d’un canton de la province du Namentenga et par ailleurs instituteur de profession.

Sidwaya rajoute à ce propos que selon le procureur, les propos incitant à la haine et à la violence sont punis par l’article 322 à l’alinéa 4 du code pénal.

Sidwaya annone que le ministre de la santé et de l’hygiène publique, Robert Lucien Jean Claude Kargougou, a lancé, le 22 novembre 2022 à Bobo-Dioulasso, la campagne nationale de vaccination contre la poliomyélite.

Cette campagne, prévue du 25 au 28 de ce mois, vise à vacciner quatre millions d’enfants âgés de 0 à 5 ans contre cette maladie invalidante.

Le journal privé Le Pays rapporte le communiqué du gouvernement qui apporte un démenti formel concernant un supposé déploiement d’un contingent de 2000 soldats étrangers au Burkina Faso pour appuyer la lutte contre le terrorisme dans le cadre de l’initiative d’Accra.

Selon Le Pays, l’information avait été donnée hier mercredi, par la télévision nationale et relayées par certains medias avant que le communiqué du gouvernement ne vienne la démentir.

Sidwaya ajoute à ce propos que le gouvernement de la transition réaffirme toutefois son attachement à la coopération sous régionale ainsi qu’à tout effort de recherche de solutions concertées à la crise sécuritaire dans notre espace commun.

Agence d’information du Burkina

POM- ZSC/wis

Comments

comments

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Generated by Feedzy
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com