A la UneSidwaya

Fête de l’indépendance : Une célébration symbolique au regard du contexte national (Conseil des ministres)

La commémoration du 11-décembre cette année consistera en une prise d’armes suivie de décorations à la grande chancellerie des ordres burkinabè et dans les gouvernorats. Ainsi en a décidé le gouvernement qui fait le choix d’une célébration sobre et symbolique du fait du « contexte national marqué par les attaques terroristes et les nombreuses pertes en vies humaines ».

La décision a été entérinée lors du Conseil des ministres de ce mercredi 7 décembre 2022. Une séance au cours de laquelle le gouvernement a marqué son accord pour attribuer un permis d’exploitation de grande mine d’or du gisement de Yimiougou dans la commune de Korsimoro (Centre-Nord) à la société minière russe Nordgold.

Selon le ministre de l’Énergie, des Mines et des Carrières, Simon Pierre Boussim, l’octroi de ce permis d’exploitation permettra à la société minière d’augmenter sa production de 2,5 tonnes d’or et de maintenir les emplois sur la mine d’or de Bissagold où le minerais extrait sera traité. Le gouvernement prévoit aussi des recettes budgétaires de l’ordre de 5 milliards 356 millions de FCFA au profit du budget de l’État et de 648 millions 385 mille FCFA au fonds minier de développement local.

Le gouvernement lors de la séance du Conseil des ministres du mercredi 7 décembre. © : DCRP/ Présidence du Faso

Cette convention minière intervient alors que le pays enregistre une baisse d’environ 9% de ses encaissements budgétaires par rapport à l’année 2021.

« Au 30 septembre 2022, les encaissements effectués se chiffrent à 2 706,12 milliards FCFA dont 753,49 milliards FCFA financés par 17 émissions de titres publics. Ces émissions représentent environ 27,84% du total des encaissements. Au titre des financements extérieurs, deux appuis budgétaires ont été encaissés pour un montant de 119,36 milliards FCFA. A la même période en 2021, il avait été encaissé un montant de 2 982,13 milliards F CFA, soit une baisse de 9,26% en glissement annuel », précise, notamment, le rapport du Conseil des ministres.

Par ailleurs, l’exécutif envisage la relecture de la loi portant institution de Volontaires pour la défense de la patrie (VDP) du 21 janvier 2021 en vue d’introduire la possibilité de recruter des VDP nationaux pouvant agir sur toute l’étendue du territoire aux côtés des Forces de Défense et de Sécurité. Un projet de loi sera donc transmis à l’Assemblée législative de Transition à cet effet.

Le 18 novembre dernier, la Brigade de Veille et de Défense Patriotique a annoncé l’inscription de plus de 90 000 personnes dans le cadre du recrutement de 50 000 VDP dont 15 000 destinés à servir sur le territoire national et 35 000 sur les territoires des communes.

CONSEIL DES MINISTRES N°034 DU 07 DECEMBRE 2022

Sidwaya.info

Comments

comments

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Generated by Feedzy
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com