A la UneAIB.Media

Le Burkina envisage élaborer un texte pour déterminer la liste des travaux pour enfants (responsable)

Burkina-Travail-Enfants-Elaboration-Texte

Le Burkina envisage élaborer un texte pour déterminer la liste des travaux pour enfants (responsable)

Ouagadougou, 9 déc. 2022 (AIB)-Le ministère en charge du Travail a organisé ce vendredi, à Ouagadougou, un atelier pour faire le cadrage en vue de l’élaboration de la liste des travaux légers autorités aux enfants de 13 ans révolus.

Selon le secrétaire général (SG) du ministère en charge du Travail, Hamidou Sawadogo, le but recherché avec l’élaboration de la liste, c’est « de restreindre l’emploi des enfants sous obligation scolaire, et leur permettre de tirer pleinement bénéfice de leur instruction scolaire et de sauvegarder leur développement physique, intellectuel et moral ».

« L’absence d’une liste en la matière constitue un obstacle majeur lors des actions de contrôle et de sensibilisation conduites par les autres acteurs intervenant dans la lutte contre le travail des enfants », a-t-il souligné.

                     Le secrétaire général (SG) du ministère en charge du Travail, Hamidou Sawadogo

Hamidou Sawadogo s’exprimait vendredi à Ouagadougou, à l’occasion de la cérémonie d’ouverture de l’atelier pour faire le cadrage en vue de l’élaboration de la liste des travaux légers autorités aux enfants de 13 ans révolus.

Selon le SG Sawadogo, « les travaux légers constituent l’ensemble des travaux dont l’exécution par les enfants de 13 ans révolus ne sont pas susceptibles de porter préjudice à leur santé ou à leur développement ».

Il a aussi ajouté que ces travaux ne sont «  pas de nature à porter préjudice à leur assiduité scolaire, à leur participation à des programmes de formation professionnelle approuvés par l’autorité compétente ou à leur aptitude à bénéficier de l’instruction reçue ».

Pour le directeur général de la protection sociale, Karlé Zango, le code du travail du Burkina Faso interdit le travail des enfants et fixe l’âge d’admission à tout type de travail.

Il a expliqué « qu’il y a un décret de 2016 qui définit la liste des travaux dangereux et l’arrêté du 26 décembre 2008 portant dérogation de l’âge minimum d’admission à l’emploi qui donne les conditions pour l’exécution des travaux légers ».

Mais, il a relevé que ce décret ne va pas « au bout pour déterminer la liste des travaux légers ».

Agence d’information du Burkina

DNK/wis

Comments

comments

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Generated by Feedzy
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com