Actualité

Paludisme : pourquoi le secteur privé africain doit s’engager (Jeune Afrique)

L’Organisation mondiale de la santé estime à 627 000 le nombre de décès dus au paludisme en 2020. Pourtant, des initiatives permettraient de contrer ce fléau : persuader les entreprises du secteur privé de se mobiliser, multiplier les partenariats et diversifier les actions.

Douze milliards de dollars, soit près de la moitié du PIB du Sénégal en 2021. C’est l’estimation des pertes économiques directes dues au paludisme chaque année en Afrique. Notre continent paie encore un lourd tribut à cet […]aOuaga.com Actualité

Comments

comments

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Generated by Feedzy
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com