Actualité

Présidentielle 2020 au Burkina : A Ouagadougou, Kdoïs mobilisés dernière Kadré Désiré Ouédraogo pour « rectifier le tir »

Le mouvement AGIR Ensemble pour le Burkina Faso et les Kdoïs étaient le 19 novembre 2020 à la place de la Nation de Ouagadougou pour clôturer leur campagne. À cette rencontre, le président Kadré Désiré Ouédraogo a invité les Ouagalais à mettre fin à la dérive orchestrée par le pouvoir actuel. C’est pourquoi, il demande à ses militants de Ouagadougou à faire la révolution dans les urnes pour permettre de rectifier le tir au soir du 22 novembre.

Le jeudi 19 novembre 2020, la place de la Nation de Ouagadougou, a refusé du monde pour la clôture de campagne du mouvement « Agir Ensemble pour le Burkina Faso » A cette rencontre, le candidat Kadré Désiré Ouédraogo se dit confiant au regard de la mobilisation de ses militants. Ainsi à tour de rôle, les représentants des autorités coutumières, de la jeunesse et les femmes du parti ont réaffirmé leur soutien au candidat et ont appelé à la mobilisation collective pour « rectifier le tir ».

Des militants du parti

C’est à travers les slogans ‘’KDO, Kosyam, AGIR ensemble, Assemblée nationale », que le candidat Kadré Désiré Ouédraogo a été accueilli par ses militants. « Mon propos n’est pas de s’attarder sur la situation déplorable du pays car tout le monde a fait le constat que le pays va mal. Et même très mal. Mais de galvaniser les efforts et les énergies des Burkinabè pour un sursaut salvateur, car la pire des choses qui puissent arriver au pays, c’est de regarder impuissant la désolation qui submerge à la vue du bilan peu élogieux de la gouvernance actuelle sur le plan politique, économique et social » a déclaré le candidat du Mouvement AGIR ensemble pour le Burkina Faso.

Des cadres du parti au meeting

« KDO, l’homme qu’il faut »

Pour le représentant des jeunes, Yvonica Somé, « la place de la Nation sera le tombeau, le 22 novembre 2020, pour tous les [esprits perfides]. » A en croire le représentant des jeunes, « ils ne tolèreront aucune magouille, ni aucune action mouta-mouta » le 22 novembre. Pour lui, il est inutile de rappeler que le Burkina Faso ne se porte pas bien et pour eux, pour sortir du bourbier, Kadré Désiré Ouédraogo est l’homme qu’il faut, au regard de son parcours et de son charisme.

Le candidat, Kadré Désiré Ouédraogo

Kadré Désiré Ouédraogo dit ne pas vouloir de ce « Burkina actuel » fait de « douleur et de souffrance » mais un Burkina de paix et de bonheur. « Ce Burkina nouveau ne se bâtira pas sans vous » Face à la situation, le candidat Ouédraogo a rassuré qu’une fois à Kosyam, il mettra tout en œuvre pour « sortir le pays de ses difficultés ». D’où cet appel du candidat aux militants à voter massivement son parti pour une victoire éclatante le 22 novembre.

Issoufou Ouédraogo

Lefaso.net

Comments

comments

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com