Actualité

Élections 2020 au Burkina : L’opposition politique dénonce des irrégularités

A quelques heures de l’ouverture du scrutin, les candidats signataires de l’accord politique étaient face à la presse, le samedi 21 novembre 2020, pour partager certaines inquiétudes quant au bon déroulement de l’élection.

Il s’agit notamment des cas de soupçons de fraudes du côté de la majorité. Ces soupçons se fondent sur des déclarations de bulletins de vote préfabriqués ; l’achat des cartes d’électeurs des femmes dans les marchés et yaar ; les modifications de dernière minute de la liste électorale et des lieux de vote préétablis.

Selon le chef de file de l’opposition politique Zépherin Diabré, candidat de l »UPC à la présente élection, dans la province de L’Oudalan, des bureaux de vote ont été fermés dans des zones où il n’y a pas eu des attaques, pour les installer dans des zones où il y a l’insécurité. Une manière, selon lui, de permettre à la majorité d’avoir plus de chance dans les urnes.

L’autre inquiétude évoquée par les candidats de l’opposition est la tenue à bonne date de cette élection. Car, selon Zéphirin Diabré, la CENI aurait des difficultés à acheminer les matériels de vote dans certaines localités.

Au regard des ces difficultés, l’opposition dit être septique quant à la capacité de la CENI à proclamer les résultats d’ici le 23.

A en croire Zéphirin Diabré, une plainte sera déposée auprès du procureur du Faso pour une suite à donner.

Toutefois, l’opposition dit ne pas être disposée a accepter des résultats d’une élection entachée d’irrégularités et de Fraudes.

Lefaso.net

Comments

comments

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com