Actualité

Présidentielle 2020: le CDP abandonne la poursuite de ses recours


La direction nationale de campagne électorale 2020 du Congrès pour la Démocratie et le Progrès (CDP) était face à la presse ce lundi 30 novembre 2020, au siège du parti. Il s’est agi pour ladite direction de passer au peigne fin une fois de plus des irrégularités ayant marqué les élections du 22 novembre et de donner la position du parti concernant les conduites qu’il tiendra par rapport aux recours concernant les résultats provisoires proclamés par la CENI.

Le CDP, de concert avec les partis signataires de l’accord politique de l’opposition, a pris acte des résultats provisoires proclamés par la CENI et se réservait le droit d’entreprendre toute action légale au près du conseil constitutionnel. Cependant, le Bureau exécutif national du parti de l’épi et de la daba, en sa séance du 29 novembre 2020, dit avoir fait le constat d’une absence d’unanimité des candidats signataires de l’accord politique pour la mise en oeuvre des recours.

C’est pourquoi, la direction politique nationale du CDP a, selon le directeur national de campagne du CDP, Topan Sanné, décidé d’abandonner la poursuite des recours et avisera après la proclamation définitive par la cour constitutionnelle. Toutefois, a confié le directeur de campagne, « pour ce qui est des législatives, le bureau exécutif instruit les candidats au niveau local d’engager au cas par cas les recours nécessaires ».

En outre, les conférenciers du jour sont une fois de plus revenus sur la question des irrégularités observées lors de l’organisation des élections du 22 novembre dernier. Ainsi, ils ont fait cas « du transfert d’urnes pour le dépouillement hors des sites de vote, de l’ouverture tardive de certains bureaux de vote, du non respect du principe de compilation manuelle et électronique pour la proclamation des résultats, de la non prise en charge des représentants des partis politiques dans les bureaux de vote ».

« Ce n’est pas une obligation de se déplacer pour aller féliciter son challenger qui est vainqueur »

Aussi, à la question de savoir pourquoi le candidat du CDP, Eddie Komboïgo, n’a pas encore félicité Roch Kaboré comme d’autres candidats de l’opposition, M. Sanné répond : « Il s’agit d’abord de résultats provisoires. Les lois qui encadrent les élections donnent la possibilité à tout parti politique de déposer des recours au besoin au près de l’institution appropriée ou pertinente pour éventuellement faire diminuer ou augmenter ce que chacun a eu. Diminuer ou augmenter si effectivement les irrégularités d’un bureau de vote sont avérées, cela peut permettre à un parti perdant d’avoir quelque chose. Malgré que l’écart des chiffres soit grand, nous avons jugé de l’opportunité d’aller féliciter immédiatement après la proclamation des résultats provisoires. Nous attendons donc qu’on épuise tout le processus, si effectivement nous voyons que c’est le conseil constitutionnel qui, au regard de ses attributions, a examiné la conformité et la régularité proclame le candidat déclaré vainqueur des élections, notre candidat ira le féliciter ou va l’appeler pour le féliciter. Parce qu’aller féliciter n’est écrit nul part. Ça c’est le faire play politique sinon ce n’est pas une obligation de se déplacer pour aller féliciter son challenger qui est vainqueur ».

Hervé KINDA
Minute.bf

Source : Minute.bf

Faso24

Comments

comments

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com